Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

Une maison de santé à la Courrouze-Rennes, de la téléconsultation au pôle santé d’Iffendic, des projets signés Office santé

Office Santé, basée à Saint-Grégoire est leader en France dans l’accompagnement et la création de maisons et pôles de santé, clés en main. Elle accompagne 36 projets actuellement sur l’hexagone, dont celui de La Courrouze à Rennes, qui devrait ouvrir à l’automne 2020. Un partenariat avec LIVI va également permettre de déployer de la téléconsultation, comme à Iffendic.

Résidence OPEN, à La Courrouze, avec en rez-de-chaussée la Maison de Santé ( Immeuble voisin de Digitaléo)

«La Maison de Santé à La Courrouze se trouvera au rez-de-chaussée de la résidence OPEN, en cours de construction, » précise Stéphane Guivarc’h, président d’Office Santé. « Sur plus de 400m2, ce sont jusqu’à 12 praticiens qui pourront être accueillis, au moins 3 médecins généralistes et d’autres praticiens en paramédical. »

Un autre projet de maison médical est dans les cartons à Rennes, indique le promoteur bretillien. D’autres projets émergent cette année, à Brest-Gouesnou, à Plougasnou au nord de Morlaix, à Trégueux (22), à Derval (44), ou encore Toulouse, « au total 7 opérations sont en cours ce premier semestre 2020, en France. »

Promoteur, gestionnaire, investisseur : à la carte

L’entreprise fait face aux demandes croissantes dans le secteur de la santé, tant de la part des communes que des praticiens souhaitant exercer en groupe. Que ce soit pour une pratique libérale ou de médecin salarié, Office Santé propose des solutions à la carte. « La commune peut être acquéreur de tout ou partie du bâtiment, les médecins ou professionnels peuvent aussi investir dans des cellules, ou encore une association. Et nous pouvons aussi être investisseur. Cela se fait selon le projet, avec une approche pragmatique, afin de donner vie à des centres de santé pérennes sur le territoire ». À ce jour sur les 14 centres de santé ouverts, le tiers est propriété d’Office Santé.

La téléconsultation, l’outil complémentaire

C’est avec LIVI, déjà leader dans son pays d’origine en Suède, qu’Office Santé vient de signer un partenariat pour développer la téléconsultation, dans ses centres. « Nous n’imaginons pas un « tout digital » , mais apporter une offre complémentaire, et toujours en proximité. Pas question de consulter un médecin à l’autre bout de la France quand on est à Iffendic, l’idée est de pouvoir consulter plus simplement un spécialiste de Rennes par exemple. » Un médecin pourra aussi demander un deuxième avis médical à un confrère spécialiste par ce système, optimisant le parcours santé du patient en lui évitant un autre rendez-vous.

La loi encadre ces pratiques, ainsi pour toute téléconsultation, le patient doit être connu du médecin téléconsultant et avoir bénéficié d’une consultation physique au cours des 12 mois précédant la téléconsultation.

« Nous restons dans l’esprit d’un parcours de soins coordonnés. Le patient pourra par ailleurs être accompagné par un autre professionnel de santé, un infirmier par exemple, depuis la Maison de Santé. » L’outil digital doit aussi permettre d’augmenter les plages horaires de consultation, et de désengorger les urgences.

Remboursée par la Sécu depuis 2018 selon certaines conditions, la téléconsultation démarre lentement en France. La téléconsultation ayant ses limites, ne permettant pas de faire un examen clinique sans toucher le patient.

Stéphane Guivarc’h, président d’Office Santé

 

Croissance

La société rennaise est en fort développement, elle compte ce jour 14 sites livrés et 36 projets. « Nous étions encore 2 personnes il y a un an, aujourd’hui nous sommes 12, et 3 autres recrutements sont prévus cette année. Notre activité a débuté en Bretagne et s’est étendue en 2016 en Île-de-France. Nous sommes aujourd’hui présents dans le Sud-Ouest, en Aquitaine, en Rhône-Alpes, nous nous déployons sur l’hexagone. » La société propose un accompagnement global, de la conception au portage de projet, l’accompagnement et la gestion, avec ses trois structures : Promotion, Services et Investissement. En octobre 2019, Office Santé annonçait ainsi la finalisation de 10 M€ d’investissement via sa filiale foncière.

 

Les partenaires Trecobat, MBA Mutuelle, Groupama Loire Bretagne

Ce développement s’est accompagné d’une levée de fonds en 2018 de près de 2 millions d’euros avec de nouveaux partenaires, dont le groupe Trecobat, MBA Mutuelle ou encore Groupama Loire Bretagne. « Nous travaillons ainsi avec la société Isytec, implantée à l’Hermitage (35) et filiale du Groupe Trecobat. Ce fabricant propose des modules préconçus en usine de murs à ossature bois, très adaptés à nos projets. »

 

Les objectifs santé du gouvernement : doubler d’ici 2022 le nombre de maisons de santé dans l’hexagone.

« Le président Macron a annoncé lors de son élection en 2017 vouloir doubler le nombre de maisons de santé en France, sur le temps de son mandat. Une annonce confirmée dans le Plan Santé 2022. Il y en avait 1000 en 2017… » Les soutiens financiers se font sur les innovations organisationnelles et la partie immobilière.

 

7Jours N°5010 _ Février 2020