Couverture du journal du 03/07/2024 Le nouveau magazine

Alliance Française Bretagne : les salariés étrangers ont leurs cours

Née à Saint-Malo en 2005, l’Alliance Française Bretagne, émanation du réseau mondial du même nom et comptant 834 structures dans les quatre coins du monde, est surtout connue pour ses cours en Français langue étrangère (FLE), auprès d’étudiants, de groupes étrangers… Dans un nouvel élan, la structure propose maintenant des cours en ligne ou au sein des entreprises qui emploient des salariés étrangers.

Aude Morda, directrice de l'établissement ©DR

Aude Morda, directrice de l'établissement ©DR

Avec trois bureaux en Bretagne (Saint-Malo le siège social, Rennes et Brest), l’Alliance française Bretagne est une école de langue française à destination du public étranger, avec notamment des programmes linguistiques, culturels, touristiques à durées variables. Avec près de 500 à 600 apprenants par année issus de 59 pays différents, l’association a pris un nouveau tournant pour répondre aux sollicitations et aux évolutions sociétales. « Le Covid nous a contraint à chercher de nouveaux publics, et nous nous sommes aperçus que beaucoup d’entreprises embauchaient des publics étrangers », retrace Aude Morda, directrice de l’établissement.

« Une soixantaine de salariés étrangers apprenants en 2022, près de 150 l’année suivante »

Des vocabulaires spécifiques

« Dans certains secteurs, comme le BTP par exemple, les mesures de sécurité sont primordiales et doivent être comprises. Ce qui n’était pas toujours le cas pour les employés de langues étrangères », continue Aude Morda.
Certifiés Qualiopi, « nous avons adapté nos cours pour qu’ils soient plus spécifiques et permettent à des salariés de langues étrangères d’apprendre un français approprié à leur secteur d’activité ». Concrètement, les cours peuvent porter sur du français plus « médical », « hôtelier », « agricole » selon les besoins de chacun, mais aussi sur des process de sécurité, des consignes, comment se débrouiller dans sa vie sociale et sur le territoire.
L’offre attire : « En 2022, une soixantaine de salariés de 8 entreprises différentes étaient concernés par ces cours. Et pas uniquement issus de secteurs « en tension », nous ne faisons même plus cette distinction. » Une charge pour les 9 professeurs de Français langue étrangère, alors que la demande est croissante : « En 2023, ce seront près de 150 employés concernés. Cela nécessitera davantage de professeurs. »

Interventions
Le panel de proposition aux salariés est à la charge totale de l’employeur. « Nous intervenons directement dans les entreprises, ou en distanciel grâce à une plateforme d’e-learning, créée par nos professeurs, et selon leurs disponibilités. » L’Alliance Française Bretagne a été sollicitée, notamment pour accompagner des employés rapatriés d’Ukraine et de Russie et issus des filiales d’entreprises françaises. Autre exemple à l’hôpital de Saint-Brieuc pour des cours de FLE à des kinésithérapeutes espagnols. « Nous sommes en train de monter un projet avec le syndicat du bâtiment 35 également. »

Alliance Française Bretagne : contact@alliance-bretagne.fr ou au 06 40 11 20 90.