Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

[Cyberdefense] La Bretagne, pôle cyber incontournable

La cyber se trouve à la croisée des défis fondamentaux de ce siècle. Depuis 15 ans, le domaine de la cybersécurité a changé de paradigme, et le mot hacking est rentré dans les mœurs. Plus les technologies se développent, notamment avec la montée en puissance de l’intelligence artificielle, plus l’usage devient complexe. Les professionnels du secteur se sont retrouvés à l'European cyber week fin novembre à Rennes. Le Colonel Nicolas Pierson, commandant du groupement cyberdéfense des armées à Rennes, Jérôme Tré-Hardy, conseiller régional délégué à la cybersécurité et Nathalie Appéré, maire de Rennes, ont inauguré l'évènement.

Jérôme Tré-Hardy, conseiller régional délégué à la cybersécurité, le colonel Nicolas Pierson, commandant du groupement cyberdéfense des armées à Rennes et Nathalie Appéré, maire de Rennes ©s.se7Jours

Jérôme Tré-Hardy, conseiller régional délégué à la cybersécurité, le colonel Nicolas Pierson, commandant du groupement cyberdéfense des armées à Rennes et Nathalie Appéré, maire de Rennes ©s.se7Jours

Colonel Nicolas Pierson, commandant du groupement cyberdéfense des armées à Rennes : « La cyberdéfense fait face à trois défis majeurs aujourd’hui : la complexité des menaces, d’autant plus sophistiquées, organisées et industrialisées ; les évolutions technologiques actuelles avec des données de plus en plus massives et notamment l’IA qui représente une véritable rupture ; le manque de talents pour remplir toutes ces missions. Le Com cyber s’est mis en ordre de bataille pour répondre à toutes ces missions et faire de la France un pays précurseur en matière cyber. Pour répondre à cet objectif, nous conduisons une cyberguerre. Nous avons la volonté de créer une Académie de la cyberdéfense à Rennes, en cette fin d’année 2023, avec pour objectif de coordonner toutes les actions de formation. »

Jérôme Tré-Hardy, conseiller régional délégué à la cybersécurité : « La cybersécurité est un outil au service de la démocratie. Chacun doit se sentir responsable, c’est pourquoi nous développons le bon usage numérique des Bretons. Pour cela, la Région développe des services qui intègrent des solutions de startups bretonnes. Mais aussi des formations et notamment sur des problématiques d’inclusion : les femmes représentent 29% des effectifs dans le milieu cyber en France, 16% dans des métiers techniques, 22% dans des postes de direction et 19% d’écart de revenus sont toujours observés. La formation est primordiale, d’où la création du Campus cyber breton. Nous voulons faire de la Bretagne une porte incontournable de la souveraineté numérique française et européenne. »

Nathalie Appéré, maire de Rennes : « Rennes est la première force cyber des armées en région. Alors que les cyberattaques évoluent constamment, et que le cyberterrorisme mondial monte en puissance, à l’heure où notamment nos services publics accélèrent la transition numérique et que nous aspirons à une dématérialisation performante de nos administrations, l’exploitation et la sécurisation de nos données doivent être garanties. La question de la sobriété numérique est aussi prégnante : les gaz à effet de serre produits par le numérique équivalent, en une seule journée, à 116 millions de tours du monde en voiture.
Nous portons une attention particulière à développer cette filière, notamment en développant la Cyber place, début 2024, qui accueillera la future pépinière dédiée aux acteurs de la cybersécurité avec un haut niveau de protection numérique. »