Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

[Cyberdéfense] Cyber Booster : « Le seul incubateur au niveau national »

Alice Epaud, startup manager pour le dispositif Cyberbooster au Poool à Rennes ©s.se7jours.fr

Alice Epaud, startup manager du Cyber Booster au Poool à Rennes ©S.Se_7J

Premier startup studio dédié à la Cybersécurité en France, le Cyber Booster compte deux implantations : au Poool à Rennes et à Paris La Défense.
Créé en 2021, et financé par le Gouvernement dans le cadre du PIA, Programme d’investissements d’avenir, ce programme accompagne les initiatives entrepreneuriales de la cybersécurité.
Porté par Le Poool et Axeleo, 24 entreprises ont été accompagnées jusqu’à présent (comme les bretons Defants, Malizen, Sekost). 14 sont actuellement dans le Cyber Booster, dont 1/3 d’entreprises bretonnes et 2/3 d’entreprises de Paris, Bordeaux, Toulouse, La Réunion.
« Pour y entrer, il faut postuler à un appel à projet qui a lieu une fois par an, juste avant l’été et respecter deux critères : avoir au minimum un MVP (minimum valuable product) et se situer dans ce premier niveau de maturité où l’on va chercher ses premiers clients, évoque Alice Epaud, startup manager pour le dispositif Cyber Booster au Poool à Rennes, à l’occasion du ECW. Et il y a beaucoup plus de candidatures ! »

Le programme du Cyber Booster se décline en trois phase : Set up, pour valider le potentiel (un mois, gratuit) ; Build, la phase coeur d’incubation (payante) qui ouvre le droit à une subvention BPI, douze sessions de 2 jours en présentiel à Paris orientées business ; Run, un accompagnement individualisé (6 mois).