Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

Bulle d’Autonomie : « Adapter l’environnement de travail pour les aidants »

Fondée en mars 2020, Bulle d'Autonomie commercialise une offre de soutien et de prévention de l'épuisement aux aidants en BtoB et BtoC. Avec trois salariés, une associée et quatre coordinatrices, l’entreprise vient tout juste de s’installer dans ses nouveaux locaux, au Rheu, (pépinière d’Orchis) après un passage par le Village by CA. Laura Candas, la présidente et fondatrice, fait un point sur la situation de son entreprise, qu’elle souhaite structurer.

Laura Candas, fondatrice de Bulle d'Autonomie ©S.Se7jours

 

« De nombreuses personnes vivent une double vie mais n’en parlent jamais. » C’est pour remédier à cette situation et à la fatigue qui en découle que Laura Candas a eu l’idée de créer Bulle d’Autonomie en 2020. Un Burn-Out après avoir travaillé plus de dix ans en tant que cadre responsable pour un service d’aide à domicile : « Il y avait de nombreuses difficultés et je ne pouvais pas apporter de changements. Alors j’ai décidé de créer ce changement, avec ma propre entreprise », précise la jeune dirigeante. L’objectif ? « Mettre à profit les compétences acquises durant mon parcours et changer l’environnement de travail pour les aidants. » Et ils sont nombreux : 11 millions d’aidants en France, dont 66 % à avoir une activité à côté.

Au niveau national, 20 % des salariés sont des aidants et 5 % demandent à leur tour de l’aide : « C’est à l’entreprise d’entamer un processus d’accompagnement, car ils ont peur d’être jugés et que cela ait un impact sur leur carrière.  » Au-delà du bien-être des employés, c’est aussi une question de productivité. « Sachant que le coût du désengagement d’un salarié serait de 14 000 euros par an pour l’entreprise selon l’Ibet (indice de bien-être au travail), Bulle d’Autonomie permet aussi un gain de productivité. »

Samsic, Groupama, MBA mutuelle et Bouchers Service

Pour initier une démarche dans les entreprises, Bulle d’Autonomie propose de mener un diagnostic social anonymisé, pour repérer entre autres le nombre de salariés aidants. Elle met aussi en place des temps de sensibilisation pour aborder la notion de l’aidance, ou encore organise du soutien organisationnel et administratif pour réduire la charge mentale des salariés qui se retrouvent dans cette situation.

Et le service attire. « Je travaille déjà avec le groupe Samsic, Groupama, MBA mutuelle, Bouchers Service et nous sommes en pourparlers avec d’autres entreprises », soit une trentaine de personnes accompagnées sur l’application. La plateforme contient aussi des podcasts et des expertises, proposées par Grace Dos Santos Vasco, psychologue de la santé et associée de Bulle d’Autonomie. « Nous aimerions ajouter des fonctionnalités, notamment un système de centralisation pour tous les professionnels qui gravitent dans la vie de l’aidant et de la personne aidée. »

Bulle d’Autonomie est en développement et vise les 110 000 euros de chiffre d’affaires d’ici à la fin de l’année 2024.