Couverture du journal du 18/06/2021 Consulter le journal

Chez Daou, le restaurant nomade écoresponsable

En 2020, Daou Ouzzine a créé sa propre entreprise artisanale, dans l’objectif de gagner en liberté. En pleine pandémie, elle a su trouver des solutions pour rebondir face à cette crise.

Chez Daou

Chez Daou © Cave du Val

Liberté d’entreprendre

Daou Ouzzine est diplômée de la faculté de Pharmacie de Rennes. Elle commence sa carrière en tant que Cheffe de Produits dans l’industrie des compléments alimentaires naturels puis en agrochimie. En 2017, elle décide de changer de profession et entame une reconversion vers les métiers de la restauration, dans le but de créer sa propre entreprise. En trois ans, elle occupe différents postes (barmaid, serveuse, cuisinière, plongeuse), et obtient un CAP cuisine au sein de l’école Thierry Marx à Paris. En parallèle, elle se forme à la création d‘entreprise. C’est au printemps 2020 qu’elle commence son activité et développe son food truck écoresponsable « Chez Daou ». Elle propose une cuisine du marché, saine et de saison, à base de produits locaux et bio. « L’objectif de cette création d’entreprise est de travailler en autonomie et en économie circulaire en limitant les déchets et en travaillant avec des producteurs raisonnés et locaux », indique Daou Ouzzine. La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne l’accompagne dans son développement numérique et dans sa démarche pour être labellisée Éco-défis.

L’impact de la crise sur son activité

Chez Daou

Chez Daou © Daou Ouzzine

Au lancement de son activité, cette jeune femme avait pour cible les bureaux dans les zones industrielles de Saint-Malo, Dinard et Dinan et les festivals à la période estivale. Avec la mise en place de l’activité partielle et le développement du télétravail liés à la pandémie mondiale, les zones industrielles ont été peu fréquentées. Les festivals ont été annulés. La restauratrice a dû s’adapter rapidement. « J’ai réussi à trouver une place dans un camping à Saint-Malo, qui a l’habitude de mettre en avant les food truck » explique la jeune femme. Elle a également travaillé sur les marchés. « Actuellement, je me rends sur le parking de deux enseignes alimentaires et une cave à vin. Je propose également du Click and Collect et mes services en tant que traiteur pour les événements privés et professionnels. Dans les mois à venir, je vais quitter la côte d’Émeraude et revenir sur Rennes, d’où je suis originaire » confirme Daou Ouzzine. Dès la rentrée, la restauratrice va s’installer dans les quartiers d’affaires rennais et conserver, pendant la période estivale, sa place dans les campings.