Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

Ckiki : Le réseau social de la consommation transparente

Début mars marque le lancement de Ckiki, un réseau social de la consommation transparente et responsable. Cette initiative est née d’une équipe de quatre associés* rennais constatant que la transparence sur l'origine des produits - a fortiori, agroalimentaires - est devenue une nécessité pour les consommateurs, de plus en plus méfiants vis-à-vis des étiquettes auto-déclaratives.

Laurent Fontagnol, cofondateur de Ckiki©DR

Se positionnant comme tiers de confiance entre les consommateurs et les professionnels, la plateforme numérique Ckiki encourage la promotion de la transparence dans la consommation, en commençant par le secteur agroalimentaire. « Mais nous avons déjà des marques d’intérêt des secteurs du luxe et de la cosmétique », constate Laurent Fontagnol, cofondateur.

Ckiki permet aux consommateurs de vérifier les informations sur les produits qui les intéressent directement auprès des industriels, qui doivent eux-même obtenir la validation des informations par les producteurs. « Intégrer, en amont, le consommateur nous différencie et offre un levier efficace pour convertir les curieux en clients ou fidéliser. » La plateforme gamifie l’expérience, en permettant aux consommateurs d’acquérir des points et d’obtenir des remises sur les produits avant de faire leurs courses.

Le modèle économique

L’utilisation est gratuite pour les consommateurs, tandis que les professionnels paient un abonnement pour pouvoir agir sur la plateforme. Cela leur permet de prouver l’origine des produits qu’ils proposent et de se différencier. « Ckiki n’est pas une course au label, mais une plateforme qui vise à promouvoir la transparence et la traçabilité, en respectant la souveraineté de la donnée, conformément au RGPD. »

Bien que les premiers utilisateurs soient essentiellement bretons, le marché est national. Ckiki est en lien avec des associations telles qu’Origine France Garantie et C qui le Patron ?, mais tient « à rester indépendant, au-dessus de la mêlée ».

Les associés ont misé sur l’autofinancement, notamment d’un développeur de Châteaugiron. Actuellement hébergé chez Blue (ex-Bretagne Télécom), Ckiki cherche de nouveaux locaux et envisage d’intégrer un incubateur.

*Les associés

Paul Brender – Avocat au barreau de Rennes et président de l’incubateur du barreau. Chargé d’enseignement à l’Université́ de Rennes.
Franck Baril – Director Special Venues – Europe chez un leader de l’équipement et services de loisirs pour les plus grands parcs d’attractions au monde.
Guillaume Brouillet – Avocat spécialiste en droit des affaires et droit commercial à Rennes.
​​​​Laurent Fontagnol – Il a dirigé des unités commerciales dans l’univers des médias et de la communication digitale.