Couverture du journal du 03/07/2024 Le nouveau magazine

Forum économique breton : la transition énergétique au coeur de l’échange

Fort de son ancrage territorial, le Forum économique breton (FEB) revient pour une 4ème édition au Palais du Grand Large de Saint-Malo. Avec, cette année, un thème phare : la transition énergétique. Entretien avec Hugues Meili, président de Niji et membre du comité stratégique de l’évènement.

Hugues Meili, PDG de Niji ©DR

Hugues Meili, PDG de Niji ©DR

Hugues Meili, président de l’entreprise Niji et membre du comité stratégique du Forum économique breton évoque les l’organisation de l’évènement et le rôle qu’il y joue.

Peut-on dire que vous êtes un fidèle de l’évènement ?

C’est le carrefour de rencontre entre les acteurs du monde économique et les acteurs de la sphère publique concernés par la Bretagne, et pas nécessairement bretons. Je crois beaucoup en cet événement. J’y suis avec mes différentes casquettes : en tant que président de Bretagne développement innovation (BDI), à l’origine, j’avais participé à porter les fondements de cet évènement, l’assemblée générale annuelle est d’ailleurs inscrite au sein même de la programmation du Forum cette année. Niji (entreprise basée à Rennes, et créée en 2001, avec 115 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022), dont je suis le PDG et cofondateur, est également partenaire, depuis la première édition il y a quatre ans, inscrite par ailleurs au comité d’orientation stratégique du FEB, là où se définissent les thématiques de chaque édition. Mais aussi au titre du club des Entreprises de taille intermédiaire (ETI) de Bretagne dont je suis le vice-président et celui de vice-président du Medef de l’Ille-et-Vilaine, également partenaire du FEB.

C’est un évènement uniquement breton ?

Il y a de plus en plus de têtes d’affiche qui viennent de l’extérieur de la Bretagne et qui prennent goût à revenir. Nous ne serions pas offusqués que d’autres régions prennent cette idée et puisse faire à leur tour leur propre forum économique. Nous y viendrions d’ailleurs bien volontiers. Il avait été question d’en organiser un en Nouvelle-Aquitaine, mais le Covid a mis à mal le projet. Il y a aussi la question de l’organisation : doit-on le faire tout le temps à Saint-Malo ou convenir d’autres lieux en Bretagne ?

Quelle est la thématique principale évoquée lors du FEB cette année ?

Clairement, les nouveaux modèles économiques de la transition écologique, qui ne sont pas sans impacts sur les nouveaux modèles économiques des entreprises et les nouveaux modèles de la coopération entre les entreprises et le secteur public. Ces transitions ne peuvent pas se faire autrement que dans de nouvelles relations entre la sphère publique et les entreprises économiques. Des entreprises comme Veolia, Enedis, la SNCF…, qui sont des secteurs clés, renforcent leur relation avec des acteurs de la collectivité comme l’agence pour la transition écologique (Ademe).

C’est d’ailleurs le sujet principal lors de vos différentes tables rondes.

Absolument. Ce sont des moments de réflexions communes. Lors de la conférence « Les ressources des territoires pour la transformation numérique », toutes les ressources de la Bretagne sont évoquées, avec les énergies marines renouvelables et la méthanisation par exemple. Toutes ces transitions environnementales, écologiques, énergétiques, nécessitent des infrastructures technologiques nouvelles. C’est le sujet d’une autre conférence à laquelle je participe : « La transformation numérique au service de la révolution énergétique ». Produire des énergies marines renouvelables induit par exemple de produire des infrastructures en mer et de les raccorder. Ces infrastructures ont toutes un point commun, elles sont connectées, et cela suppose de collecter proprement les différentes données. Les ETI sont aussi très concernées par cette transition énergétique. Elles sont pour beaucoup des ETI industrielles dans le territoire breton, engagent des ressources énergétiques et ont donc des enjeux de maîtrise de l’énergie.

Le FEB en 2023
Le FEB marque la rentrée du monde économique, les 6 et 7 septembre au Palais du Grand Large de Saint-Malo. Initiative privée organisée, créée et organisée par We’ll, avec le soutien de la Région Bretagne, il est le seul forum économique en France. L’année dernière, l’évènement a rassemblé plus de 1500 participants et près de 3000 sont attendus pour cette édition 2023, fédérant 70 partenaires et 150 intervenants autour de 100 conférences.
Quelques exemples de tables rondes :
« Décarbonation de l’industrie : le grand dialogue climatique pour un virage stratégique »
« The New human age, une nouvelle ère de talents, la technologie a beau être devenue incontournable, l’avenir appartient toujours à l’homme »
« Entrepreneurs français, exportez-vous ! »
« Transitions : et si les entreprises régionales avaient le pouvoir ? »
« Le capitalisme familial, un modèle qui se réinvente,
au service du territoire »

Photo : Hugues Meili, PDG Niji. ©DR