Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

Galerie l’Antre Temps : des animaux de tout poil

Pour la 16e édition de l’exposition Lëon/Noël dans sa galerie atelier L’Antre Temps à Rennes, du 9 janvier au 16 février, Constance Villeroy fait la part belle aux animaux de tout poil. Sont à l’honneur toutes les formes d’expression : papier découpé, gravure, dessin, sculpture, moulage, cyanotype, monotype et sur tous supports : tissu, coquillages, papier, céramique, vertèbres de dauphin…

"Baleine à bosse", aquatinte de Mathieu Hascoët ©DR

"Tête de lièvre", sculpture de Claire du Jonchay ©DR

« Tête de lièvre », sculpture de Claire du Jonchay ©DR

Claire du Jonchay est habile à faire vivre les animaux qu’elle façonne dans la terre, d’une touche vigoureuse pour restituer poils ou plumes. Avec le temps, le souci de réalisme a laissé place à la beauté de la matière. Claire « travaille dans la vitesse pour imprimer de l’énergie à chacun de ses gestes. De cette vitesse naissent l’intensité du mouvement et la présence animale », tels ce cerf au mufle humide entre autres. La patine, les pigments et la cire ajoutent à la vérité.

Mathieu Hascoët compose de délicates aquatintes tirées en quinze exemplaires : le dessin est incisé sur une plaque de zinc recouverte d’un vernis, puis plongée dans un bain d’acide pour creuser les lignes. Mathieu épure les formes pour donner de l’expression et du mouvement comme pour cette baleine à bosse aux accents cubistes.

"Raie mouchetée", cyanotype de l'Atelier Kraft ©DR

« Raie mouchetée », cyanotype de l’Atelier Kraft ©DR

L’Atelier Kraft à Rennes réalise des cyanotypes, technique inventée en 1842 par John Hershel : de l’eau, du soleil et une solution photosensible à base de sels ferriques pour révéler des images d’un beau bleu cyan. Raies mouchetées et tortues marines sont du plus bel effet.

Christine Monnet dessine des poissons, des oiseaux à l’encre de Chine sur des coquillages ou des pinces de homard. Elle procède point par point en variant l’épaisseur pour créer ombre et lumière. Avec une patience infinie et une finesse extrême.

Seb Thomazo pratique le gyotaku. Venu du Japon, cet art consiste à relever l’empreinte d’un poisson sur un voile de soie pour immortaliser sa pêche. Tout en s’attachant à restituer le mouvement. L’œil du poisson est peint au pinceau. C’est la touche finale pour lui redonner vie.

"Coquillage et encre de Chine", Christine Monnet  ©DR

« Coquillage et encre de Chine », Christine Monnet ©DR

Elisa Granowska travaille en volume : personnages et décors en papier mâché et pâte à modeler, pris en photo et retravaillés sur ordinateur pour illustrer ses livres comme Pierre et le Loup en 2022. Elle expose les originaux : des petites scènes en volume très colorées : une chouette perchée sur une branche, un coq et une poule devisant gaiement, un ours malicieux. ​

Céramiste, Nolwen Bruneau réalise au tour des pièces en porcelaine. Elle recourt au moulage quand elle détourne avec humour des statuettes pour les métamorphoser en créatures hybrides. L’animal y est roi : chien, hippopotame, cerfs, pour animer tasses ou porte-savons à la belle glaçure bleue.

Au gré de ses balades, Lara Blanchard amasse de petits trésors – papillons, insectes – qu’elle observe et dessine. « De ces traces graphiques naîtront des objets textiles et des gravures qui recomposeront une mémoire ancestrale. » Sur le lin teint au thé, elle compose ses paysages oniriques et ses « âmes animales » : des estampes sur lesquelles se détachent de fines silhouettes bleutées portant un masque d’animal brodé en couleurs.

Illustratrice de livres pour enfants, Laëtitia Percheron façonne de minuscules créatures tout droit sorties des contrées de l’imaginaire. On ne voit d’elles que leurs yeux expressifs. À chacun d’imaginer leur histoire !

Galerie L’Antre Temps, 45 rue de la Parcheminerie à Rennes. Du 9 janvier au 16 février 2024, mardi et mercredi de 11 heures à 17 h 30, jeudi et vendredi de 12 heures à 18 h 30, samedi de 15 heures à 18 h 30.