Couverture du journal du 03/07/2024 Le nouveau magazine

La Bretagne fait un premier bilan du Contrat d’engagement jeune

Les 17 missions locales de Bretagne se sont investies dans la mise en place du Contrat d’engagement jeune (CEJ), qui a vu le jour en mars 2022. Depuis, sur les 21 780 demandeurs d’emploi de moins de 25 ans en Bretagne, 10 789 ont signé ce contrat. Un bilan « assez satisfaisant ».

Au 30 septembre 2023, 5 028 jeunes bretons étaient entrés dans le dispositif. Ce programme national permet aux jeunes de trouver un emploi durable grâce à un programme intensif d’activités variées jusqu’à 20 heures par semaine, et jusqu’à 12 mois, quand auparavant le suivi était de 4 semaines. S’ajoute à cela le versement d’une allocation de 528 € par mois qui permet de s’assurer que le jeune ait les moyens de suivre ce programme. En contrepartie, les participants doivent s’engager en signant ce contrat.

2022 : 6 822 CEJ

En 2022, sur les 46 437 jeunes accompagnés par le réseau breton des missions locales, ils étaient 6 822 à bénéficier du CEJ, pour une durée médiane de 6 mois, dont 48 % de femmes et 13,5 % de jeunes mineurs. 83 % d’entre eux étaient identifiés comme NEET, de l’acronyme anglais « Not in Employment, Education or Training », soit « ni étudiants, ni employés, ni en formation ». 40 % ont reçu un appui au logement.

Emploi à la clef ?

Combien sont-ils à avoir trouvé un emploi ? « Il n’y a pas, à ce jour, le recul nécessaire pour connaître les retombées des CEJ 2022 et 2023, répond la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités. Des enquêtes sont nécessaires et ce, 6 mois après la fin de ces contrats. À noter, sur la Garantie Jeunes, précédant le CEJ, le taux de personnes ayant trouvé un emploi était de 54 %. »

Témoignage d’Océane, 25 ans, Rennes, suivie à la mission locale We Ker

Après des études de biologie, et un master, elle cherche du travail sans succès depuis 2020. Entre son manque d’expérience, un diplôme généraliste, et un permis de conduire de voiture automatique… les refus et les arguments des employeurs la découragent. Et même si elle vit chez ses parents, le remboursement de son prêt étudiant est une véritable charge. Elle se rapproche alors de la mission locale de Rennes, qui lui propose en 2022 de contractualiser un CEJ. Elle est suivie pendant onze mois, avant de trouver un emploi à La Feuille d’Érable, comme animatrice environnement. « C’est exactement ce dont j’avais besoin car j’étais totalement démotivée et je ne savais plus vraiment ce que je voulais faire. Il fallait juste que je trouve ma voie. »

Les jeunes en Bretagne

374 000 jeunes de 16 à 25 ans
11 % de la population
48 % de femmes
68 % de jeunes de 15 à 24 ans sont scolarisés
21 780 demandeurs d’emploi de moins de 25 ans, soit 12 % de la totalité des demandeurs d’emploi
30 % : taux d’emploi des 15/24 ans
59 900 Jeunes NEET soit 13,5 %
275 460 jeunes non scolarisés