Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Mise en conformité : Kleer évalue les relations d’affaires

Réglementation, crise géopolitique, la nécessité d’évaluer les risques de blanchiment des capitaux, de financement du terrorisme et de corruption, se fait de plus en plus forte dans le monde des affaires. Éric Flour, basé à Dinard (35), a créé Kleer depuis un an, une "regtech", pour aider les PME dans cette démarche.

Expert dans la vente de solution complexes en cyber sécurité et conformité, Eric Flour fonde Kleer en 2022. ©DR

Expert dans la vente de solution complexes en cyber sécurité et conformité, Eric Flour fonde Kleer en 2022. ©DR

Pour renforcer la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, l’Europe renforce continuellement son cadre réglementaire, transposé dans la réglementtaion française, de la création d’institutions à l’établissement d’obligations. 49 professions sont assujetties à la réglementation LCB-FT* et doivent collecter des informations KYC (Know Your Customer). Les banques et les assureurs évidemment, les commissaires aux comptes, les experts-comptables, les avocats, mais aussi les acteurs de l’immobilier, les opérateurs de jeux en ligne ou de paris autorisés, les vendeurs d’art …

Plateforme SaaS d’évaluation

Une problématique que connaît bien Eric Flour. À la direction Europe de chez BAE Systems, société d’armement, en charge de la conformité des banques et des assurances, il commercialise alors « des solutions à plusieurs millions d’euros. Je me suis demandé comment faisaient les petites sociétés ». Avec Pierre Ducourtieux, ingénieur centralien de formation, il fonde Kleer en août 2022.
Via leur propre plateforme SaaS d’évaluation, Kleer accompagne les PME assujetties, qui ont ces obligations, renforcées depuis l’entrée en vigueur des directives européennes LCB-FT et du devoir de vigilance pour les sociétés de plus de 250 personnes ou 40 millions de chiffre d’affaires, qui impose aux entreprises d’évaluer les risques en matière de corruption, connu en France avec la loi Sapin 2. « Cela peut concerner des fournisseurs, de futurs associés, des clients… »Kleer collecte des données sur d’éventuels partenaires, authentifie des documents puis examine les sanctions auxquels pourraient être soumis ces tiers, les conflits d’intérêt ou encore les personnes politiquement exposées (PPE), considérées, au niveau international, comme exposées à des risques plus élevés de blanchiment.
En complément de la plateforme, Kleer propose une offre d’intelligence économique sur-mesure. Les associés ont signé des partenariats avec des cabinets à l’étranger pour pouvoir « aller au plus proche de la cible dans le cadre d’activité critique d’investissements ou de fusion-acquisitions ».

Augmentation de la criminalité financière

Si Kleer compte aujourd’hui une dizaine de clients, l’équipe composée de 7 personnes aujourd’hui, entend accélérer son développement « avec l’appui de l’écosystème breton : Initiative, la CCI, Bpifrance, Le Poool ». Une ambition cohérente avec l’air du temps puisqu’une enquête menée par Comply Advantage auprès de 800 cadres et hauts dirigeants dans le domaine de la conformité, a mis en évidence que 49% des entreprises françaises se préparaient pour une augmentation de la criminalité financière en 2023 et 97% des professionnels français de la conformité financière ré-évaluent leur approche au risque.

 

*Lutte Contre le Blanchiment des capitaux et le Financement du Terrorisme