Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

Coiffeurs, taxis, fleuristes… les commerces de proximité en péril

Les trois quarts des Métiers de services ont fermé au soir du samedi 14 mars, par obligation administrative. Ils devraient pouvoir ouvrir à nouveau le 11 mai. Pour Mickael Morvan président de l’U2P* en Ille-et-Vilaine, vice-président de la Sécurité sociale des indépendants de Bretagne (ex-RSI), « la catastrophe va avoir lieu dans 6 mois ».

Mickaël Morvan

« Deux mois sans activité : c’est le salaire du dirigeant qui va écoper la perte nette de résultats. »

Mickael Morvan, coiffeur à Cesson-Sévigné, président de l’U2P 35, l’union des entreprises de proximité. Il est également vice-président de la Sécurité sociale des indépendants de Bretagne (ex RSI) et élu aux Chambres de métiers 35 et de Bretagne.

Précarité des dirigeants de TPE

« Prenons un commerçant-artisan, une TPE, un coiffeur par exemple, qui fait 100 000 € de CA annuel avec 20 000 € de résultat. Avec deux mois d’activité en moins cela ne fait plus que 80 000 € de CA et 11 000 € de résultat. Parce que les loyers et les charges, c’est reporté mais il va falloir les payer quand même… C’est le salaire du dirigeant qui va être touché, c’est lui qui va écoper la perte de résultat. »
Combien pourront tenir avec un salaire de 10 000€ annuel ?
Du cas par cas, selon que l’on a un conjoint, que celui-ci a un salaire, fonction aussi des emprunts personnels, des charges d’enfants…
« Beaucoup d’entreprises de proximité ne vont pas tenir… la catastrophe va tomber dans 6 mois. Au mieux l’impact sur le salaire du dirigeant va s’étaler sur 1 an. »
Un petit salaire, comme lorsque l’on monte son commerce ? « Non, c’est bien pire ! Parce que l’on ouvre avec une trésorerie en négatif. C’est pourquoi il faut prendre contact avec son comptable, l’Urssaf et la sécurité sociale des indépendants, pour mettre à jour, actualiser son activité, lisser la diminution du chiffre d’affaires dans le temps. »

L’exemple des Taxis rennais

Le représentant des commerces de proximité s’insurge également des choix de société qui se dessinent : « Les chauffeurs de taxi ont déjà dû subir l’ouverture des transports sanitaires aux VTC. Ensuite les Taxis Rennais ont proposé de faire de la livraison des commerçants à Rennes, comme les commandes alimentaires en ligne, et à tarif réduit. Une idée intéressante et validée en préfecture… sauf que cela a été retoqué par la DREAL au national ! Et pendant ce temps, Carrefour passe des partenariats de livraison avec Uber Eats et Deliveroo… »

Fleuristes, mécaniciens auto, photographes…

Mickaël Morvan énumère les spécificités de chaque entreprise de proximité. « 50 % des mécaniciens automobiles travaillent actuellement puisque c’est permis, mais les clients ne peuvent pas venir déposer leur véhicule avec l’attestation… Les fleuristes pourraient travailler en mettant en place un protocole de sécurité sanitaire, pas si compliqué pour eux, mais non : et pendant ce temps là, la grande distribution étend ses rayonnages de feurs, de livres… quant aux photographes, de quoi vont-ils vivre sans les mariages, les activités touristiques et culturelles ? » Certains peuvent préparer la reprise du 11 mai, alors que d’autres rongent leur frein sans vision d’une relance possible à moyen terme. Avec comme sa seule question qui vaille : comment empêcher une forte recrudescence du chômage.

UNE AIDE PONCTUELLE VERSÉE EN AVRIL, JUSQU’À 1 250 €
« C’est une aide unique, il n’y a pas de démarche à faire, elle vient de la caisse de l’ex-RSI ».
Plafonnée à 1 250 euros, elle sera proportionnelle aux cotisations au régime de retraite complémentaire des indépendants. Une aide pour les entrepreneurs, commerçants, artisans et micro-entrepreneurs.

* L’U2P, Union des entreprises de proximité, est l’une des trois grandes organisations patronales françaises. Elle représente 2,3 mil- lions d’entreprises dans les secteurs de l’artisanat, du commerce de proximité, des professions libérales. Elle réunit 5 organisations : la CAPEB (bâtiment), la CGAD (alimentation et hôtellerie restauration), la CNAMS (fabrication et services), l’UNAPL (professions libérales) et la CNATP (travaux publics et paysage) en tant que membre associé.

7Jours N°5017 _ 14 avril 2020