Couverture du journal du 07/06/2024 Le nouveau magazine

Dessine-moi un menhir

À l’occasion de la septième édition du Printemps du dessin qui se déroule dans 70 sites en France, dont 5 en Bretagne, l’aquarelliste Sila Herrera et le graveur Jean-Marie Flageul proposent des parcours graphiques au sein des alignements des menhirs de Carnac. Sila Herrera animera un atelier in situ, sur les volumes, la perspective et la matière de cet inspirant patrimoine matériel de l’humanité.

©7J-DB

Rendre « sensible » graphiquement l’objet menhir. Tel est l’objectif que se sont fixé les artistes. L’organisation générale des monuments mégalithiques traduit une volonté d’aménagement du territoire par les bâtisseurs du Néolithique : comment traduire cette volonté par le dessin en prenant en compte à la fois la multitude des menhirs et leur identité individuelle ?

 

Les deux artistes retenus pour ces deux rendez-vous – Sila Herrera (aquarelliste) et Jean-Marie Flageul (graveur) – ont déjà eu l’occasion de travailler sur le sujet mégalithique, notamment dans le cadre de projets d’éducation artistique portés par le service culturel et éducatif des sites mégalithiques de Carnac.

« Des endroits magiques »

« Mon travail est toujours issu de mes carnets de voyage, confie Sila Herrera, aquarelliste espagnole installée à Vannes. Comme je dessine toujours à l’extérieur, cette animation artistique autour des mégalithes est vraiment faite pour moi. Ces pierres me fascinent. Il y a quelques années, j’ai découvert les alignements d’Erdeven et j’ai vraiment été attirée par ces endroits magiques. Je les ai « croqués » et j’ai trouvé ce matériel très inspirant. »

 

L’artiste reconnue a donc facilement accepté la proposition et s’attend à de beaux échanges avec le public.

Dessiner avec spontanéité

« La balade dessinée est un exercice de spontanéité qui correspond bien à mon travail car, en jouant avec les ombres et les lumières, je fais apparaître mon interprétation personnelle des volumes. Et s’il y a des erreurs, ce n’est pas si grave, explique Sila Herrera. Les gens apprécieront certainement cette liberté. Et puis, l’aquarelle, c’est facile à mettre en place… »

 

La balade entre les menhirs de Carnac s’annonce prometteuse, d’autant plus que Sila Herrera aime à partager sa passion, tant auprès du grand public (scolaire ou visiteurs du musée de la Préhistoire) que des amateurs éclairés de dessin.

 

Dessine-moi un menhir à Carnac : le 18 mai avec Sila Herrera et le 8 juin, avec Jean-Marie Flageul, de 14h à 17h.