Couverture du journal du 24/05/2024 Le nouveau magazine

Financement d’entreprise : la dynamique bretonne du crowdfunding

Depuis quelques mois, l'agrément européen de PSFP* est mis en place par les autorités afin de réguler le marché des plateformes de crowdfunding. Parmi les 50 françaises agréées par l'Autorité des marchés financiers (AMF), figurent trois plateformes bretonnes de financement d'entreprise, toutes basées à Rennes : myOptions, GwenneG et Soul Invest. Rennes est ainsi l’une des villes les mieux représentées de cette liste, après Paris.

Soul Invest émanation de The Moon Venture créé par Matthieu Jarry, Karim Essemiani, fondateur Gwenneg, Lucile Bunouf cofondatrice MyOptions

*PSFP : Prestataire de services de financement participatif

My Options : 30 millions d’euros collectés

Cette plateforme fait partie du groupe Asteryos, créé par Stéphane et Lucile Bunouf, qui intervient auprès des entreprises pour le financement de l’innovation. « Nous proposons des projets recherchant généralement entre 200 000 euros et 1 million d’euros. Depuis sa création en 2016, myOptions a financé plus de 100 projets et collecté près de 30 millions. En ce début d’année, nous avons par exemple accueilli l’entreprise rennaise Flycup, qui est passée dans l’émission « Qui veut être mon associé ? » sur M6 en janvier « , rappelle un représentant d’Asteryos.

GwenneG : 85 millions d’euros

Avec, à sa tête, Karim Essemiani, GwenneG sélectionne des sociétés dont le siège social se situe dans le Grand Ouest et qui recherchent entre 100 000 et 5 millions d’euros. 112 projets ont été financés depuis 2015, année de création, pour un montant avoisinant les 85 millions d’euros.

GwenneG a accompagné des entreprises bien connues des Bretons, telles que Algolesko, Vinpai, Frigo Magic, Self Signal ou encore Ty Gwenn. La plateforme finance aussi des projets grâce aux obligations vertes, outils financiers avec des critères environnementaux, à l’instar de la centrale solaire de Bruz Pont-Péan (35), à hauteur d’1 million d’euros.

Soul Invest : 2,5 millions d’euros

Émanation de The Moon Venture, la plateforme de crowdequity sélectionne des start-up à forte croissance – au moins 1 million d’euros de chiffre d’affaires durant les douze derniers mois – et dont le projet « impacte la société de façon durable ».

Les projets financés : Elmut, nourriture pour chiens et chats, 341 000 euros financés / StackInSat, plan d’épargne bitcoin, 1 million d’euros financé / Fava, protections hygiéniques bios, 370 000 euros financés / Buldi, configurateur de projets immobiliers, 220 000 euros financés / Dipeeo, logiciel Saas qui automatise le RGPD, 325 000 euros levés.

Les chiffres nationaux

En février, l’association de référence du secteur Financement participatif France (FPF) et le cabinet Mazars ont publié le baromètre du Crowdfunding 2023. Pour la deuxième année consécutive, le crowdfunding dépasse les 2 milliards d’euros collectés par les plateformes. Depuis 2015, les chiffres ont été multipliés par douze, cumulant ainsi plus de 9 milliards d’euros, tout modèle confondu (don, prêt, investissement). Le crowdfunding s’est fait une place en tant que solution de financement pour les entreprises et outil de diversification pour les investisseurs des plateformes. Malgré une très légère baisse du montant collecté entre 2022 et 2023, le nombre de projets a, lui, progressé de 31 % pour atteindre 157 535 projets. Ce sont plus de 3 millions de Français qui ont participé à un projet en crowdfunding.