Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

Jallu Ébénisterie : « Nous avons fait un meuble pour Sylvester Stallone »

Dans leur atelier d’ébénisterie de Bazouges-la-Pérouse, à 45 minutes au nord de Rennes, Sandra et Yann Jallu façonnent du mobilier de luxe, quasiment exclusivement des pièces uniques. Le couple franco-américain est à la tête d'une entreprise d'artisanat d'art qui avoisine les 2 millions d'euros de chiffre d'affaires. 

©Xavier Scheinkmann

©Xavier Scheinkmann

©SB_7Jours

©SB_7Jours

Qu’est-ce qui relie Bazouges-la-Pérouse et Sylvester Stallone ? Un meuble commandé à l’ébénisterie Jallu pour sa villa californienne. Cette connexion improbable est due au talent de Yann et Sandra Jallu, fondateurs de cet atelier d’ébénisterie de renom. Sandra, originaire des États-Unis, s’occupe du volet artistique, elle dessine les meubles. Yann, compagnon du devoir, leur donne vie. Ce qui distingue Jallu, c’est sa perpétuation de la marqueterie de paille, une technique rare consistant à assembler des brins de paille pour créer des motifs. Les matériaux utilisés sont dignes d’un cabinet de curiosité : de la corne venue d’Inde, du gypse du Maroc…

95% d’export

L’atelier vend environ 80 pièces par an, réalisées sur mesure, pour un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. Jallu attire une clientèle de décorateurs d’intérieur œuvrant principalement pour des résidences privées. « Occasionnellement, nous avons collaboré avec des marques telles que Chaumet et Cartier, pour lesquelles nous avons fabriqué des panneaux décoratifs pour les boutiques », souligne Sandra et Yann Jallu.
80 % de l’activité est réalisée à l’export, avec des marchés majeurs aux États-Unis et au Royaume-Uni. Le chiffre atteint 95% en export indirect. Trois agents commerciaux travaillent pour eux, un aux États-Unis, un au Royaume-Uni et un autre en Russie, où la commande n’a pas tari.

©Claire Israel

©Claire Israel

« Une fois, nous avons eu la visite d’un client arrivé en avion privé, accompagné de sa décoratrice, pour passer une journée à l’atelier et sélectionner des pièces pour sa résidence en Californie », se souvient Yann Jallu. Les projets  ne se limitent pas aux intérieurs terrestres, l’atelier a déjà travaillé sur des bateaux privés. Depuis janvier 2020, Jallu a étendu son rayonnement en ouvrant une galerie à Paris, dans le prestigieux 6e arrondissement, rue Bonaparte, au cœur du quartier des galeries d’art.

18 salariés

©Claire Israel

©Claire Israel

Le parcours de Yann et Sandra a débuté à New York, où ils ont travaillé pour un ébéniste français avant de décider, en 2006, de s’établir en Ille-et-Vilaine, près de la famille de Yann. « En France, il est plus facile de trouver des artisans compétents pour notre savoir-faire », explique Yann. Après avoir brièvement résidé à Sens-de-Bretagne, le couple a finalement posé ses valises à Bazouges, en 2012, où ils ont acquis un bâtiment de 2000 m2, dont 1 200 dédiés à la production. Avec 18 salariés, Jallu a trouvé un équilibre. « Ce nombre nous permet d’accéder à des chantiers conséquents tout en offrant du travail à chacun », explique Yann.