Couverture du journal du 14/06/2024 Le nouveau magazine

Le groupe Court passe la seconde

En 2018, Élisabeth Court cédait le groupe automobile Court (Renault, Dacia Nissan), à son homologue Bodemer. Mais l’héritière du groupe lorientais centenaire n’a pas pour autant quitté les affaires. Elle conserve les concessions Kia de Lorient et Vannes avec de grandes ambitions pour la marque coréenne.

Elisabeth Court (propriétaire) et Olivia Mousset (responsable commerciale) dans la concession Court à Lanester ©Court

« Malgré le rachat et un contexte de concentration des grands acteurs de l’automobile, j’avais envie de continuer à travailler dans un secteur que je connais bien, explique Élisabeth Court. En 2019, j’ai donc cherché un autre marché indépendant et Kia offrait de belles perspectives. »

À l’époque, les deux agences Kia employaient quatre salariés pour un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros. Aujourd’hui, elles comptent dix-huit salariés et 17 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Des ventes en baisse

Une croissance qui peut paraître surprenante dans un contexte plutôt morose. « Kia arrive à tirer son épingle du jeu bien que le nombre de ventes de véhicules en France soit en baisse, dit Élisabeth Court. En 2024, leur nombre est tombé de 2 millions à 1,7 million. Reste à voir comment va se développer le marché de l’électrique et de l’hybride… » Une incertitude pèse effectivement sur ce marché encore émergent.

« A-t-on vraiment réfléchi à l’avant et à l’après de l’électrique ? »

« Le marché de l’électrique ralentit en France, notamment parce qu’il nécessite toujours un budget conséquent pour acheter presque exclusivement du neuf car on trouve encore très peu d’occasions. Et puis, a-t-on vraiment réfléchi à l’avant et à l’après de l’électrique ? » s’interroge Élisabeth Court. 

La dirigeante met particulièrement l’accent sur la seconde vie des voitures électriques mais aussi sur l’accès rapide pour les « petits » budgets à cette gamme de véhicules car « toutes les marques n’ont pas les mêmes propositions et la même manière d’aborder le marché. C’est pourquoi l’année est assez incertaine. »

Défiscalisation sur l’électrique

Pour ce qui concerne sa marque, la dirigeante est plutôt confiante car elle vend plus de voitures que Fiat et Ford et compte beaucoup sur les innovations prochaines du constructeur coréen. « En 2025, nous sortirons un nouveau véhicule tous les mois dans toutes les gammes et de très nombreuses configurations, annonce Élisabeth Court. Et, pour la première fois, un utilitaire qui saura séduire les professionnels. » D’autant plus qu’ils pourront bénéficier d’une défiscalisation très incitative sur l’électrique.