Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

Optic Performance : booster les performances commerciales

Sébastien Favre, fondateur et président d’Optic Perfomance à Vannes, travaille depuis plus de 20 ans dans le secteur de l’optique. Avec l’expérience, il a identifié un point faible majeur chez les opticiens, et notamment chez les indépendants : la fidélisation des clients. Il a ainsi mis en place une solution qui optimise la performance commerciale, et envisage d’étendre ce service à d’autres secteurs.

Opticien Performance emploie 18 salariés et prévoit de passer la barre des 2 M€ de CA dès l’année prochaine

Opticien Performance emploie 18 salariés et prévoit de passer la barre des 2 M€ de CA dès l’année prochaine

En 9 ans d’existence, Optic Performance a convaincu 1200 magasins de choisir sa solution. « Les opticiens ont des fichiers très structurés qui contiennent un grand nombre de données mais certains d’entre eux ne savent pas les exploiter ou n’ont simplement pas le temps, explique Sébastien Favre. C’est vraiment dommage car ils ont un outil en or entre les mains pour booster leur performance commerciale. » Les opticiens appartenant à une franchise bénéficient de la force d’un réseau à la différence des indépendants qui doivent se débrouiller seuls.

Sebastien Favre, fondateur et dirigeant d'Optic Performance

Sebastien Favre, fondateur et dirigeant d’Optic Performance

Pour franchir notre 3e marche, nous réalisons un diagnostic complet de notre entreprise

Passer la barre des 2 millions d’euros de chiffre d’affaires

Optic Performance propose à ses clients d’exploiter leurs bases de données CRM pour produire une stratégie marketing complète :  communication, animation des réseaux sociaux, outils de mesures, dont un suivi des taux de retour client. Aujourd’hui, ils sont 400 à faire appel à Optic Performance. Une société qui emploie 18 salariés et prévoit de passer la barre des 2 millions d’euros de chiffre d’affaires dès l’année prochaine. « Nous franchissons les étapes peu à peu, dit Sébastien Favre. Nous atteignons actuellement une croissance comprise entre 10 et 15 % par an, après avoir connu une progression de 50 % par an lors de nos premières années. Nous sommes en phase de consolidation et de diversification. »

Intégrer le programme BPI Booster

D’autres secteurs pourraient être intéressés par cette solution marketing. Les acteurs de l’entretien et la réparation automobile notamment pourraient être accompagnés pour savoir comment développer le magasin, comment conquérir tel profil, fidéliser la clientèle existante, etc. Un marché que veut conquérir Sébastien Favre, en mettant tous les atouts de son côté, avec une prudence toute pragmatique : « Pour franchir notre 3e marche et atteindre, à terme, les 5 millions d’euros de chiffre d’affaires, nous réalisons un diagnostic complet de notre entreprise grâce à l’accompagnement de la Région et du programme BPI Booster. Nous sommes 19 dans ce programme et nous avons les mêmes problématiques de développement. » Une croissance qui nécessite de prendre du recul, de la hauteur de vue…