Couverture du journal du 03/07/2024 Le nouveau magazine

Ouiplant : les herbes aromatiques à portée de main

Basée à Rennes, la startup Ouiplant permet aux chefs de cultiver leurs herbes aromatiques directement dans leurs restaurants. Alors que 90% des plantes aromatiques sont importées de l’étranger, l’entreprise, créée il y a seulement 2 ans, veut relocaliser et bouleverser la chaîne d’approvisionnement. Rencontre avec Adrien Thibodaux et Matalé Peltier, les cofondateurs.

Matalé Peltier et Adrien Thibodaux ©Ouiplant

Matalé Peltier et Adrien Thibodaux ©Ouiplant

©Ouiplant

©Ouiplant

« Offrir aux chefs une solution pratique et durable pour avoir, à portée de main, des herbes fraîches. » Fondée à Rennes en 2021 par Adrien Thibodaux et Matalé Peltier, cofondateurs de Ouiplant, ont développé une technologie d’étagères de culture directement installées dans les restaurants, à destination des gastronomiques et semi-gastronomiques. La startup a réalisé une série pré-industrielle auprès de plusieurs chefs rennais, dont Julien Lemarié, chef étoilé du restaurant Ima, ainsi que l’école culinaire Ferrandi Paris- campus de Rennes et une phase de mise en marché a été réalisée en 2023 pour couvrir le territoire breton et les départements limitrophes.

©Ouiplant

©Ouiplant

Outre les deux cofondateurs, une troisième personne vient apporter une expertise du monde gastronomique et un carnet d’adresse important : l’ex-propriétaire et dirigeant du groupe Gault&Millau, Côme de Chérisey. Le modèle économique « Plant-as-a-service » en abonnement (407 € HT par étagère, incluant la mise à disposition de l’étagère, un service d’accompagnement à distance et les consommables nécessaires) avec contrats d’engagement de 12 à 26 mois fonctionne et qui attire. Pour chaque étagère, le revenu moyen annuel est de 4 900 euros et la startup prévoit d’ores et déjà un chiffre d’affaires de 28 000 euros en 2023 avec 16 étagères installées, et 5,3 millions d’euros en 2027, avec 935 clients, soit 3% du marché français. Une levée de fonds de 500 000 euros est en cours.

Traçabilité des aliments

©Ouiplant

©Ouiplant

L’idée n’est pas venue de nulle part. Adrien Thibodaux est ingénieur de formation, et Matalé compte plus de 15 ans d’expérience comme expert en culture végétale en environnement contrôlé. « Nous avons tout de suite senti qu’il y aurait de la demande. » Avec seulement trois concurrents directs dans d’autres pays (États-Unis, Allemagne et Angleterre), l’entreprise est la seule à proposer ce système sur le marché français.

« Nous voulons répondre à la demande croissante de produits frais et locaux dans le secteur de la restauration et de l’hôtellerie et cela nécessite de s’adapter aux tendances de consommation axées sur la durabilité, l’autonomie alimentaire
et la traçabilité des aliments, précise Adrien Thibodaux. Nous collaborons avec des partenaires semanciers européens qui nous fournissent des graines bio et non-traitées de variétés aromatiques exotiques comme le poivre d’eau, Mitsuba Mashimori, Cédrèle de Chine, Tagète Minuta par exemple. »

©Ouiplant

©Ouiplant

Le board culinaire de Ouiplant est, pour l’instant, composé de 6 chefs, dont Julien Lemarié (Ima), Jean-Marie Baudic (Le Ciel de Rennes), Régis Ferey (Ferrandi Paris-campus de Rennes) ou encore Taï Nguyen (Chawp Shop). « Nous voulons mettre en place des partenariats stratégiques avec des distributeurs, des installateurs et des équipementiers de cuisines professionnelles et commencer à employer », terminent les deux codirigeants.