Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

Pêche bretonne impactée par la fermeture en Golfe de Gascogne

© Lorient Agglomération

L’interdiction de pêche dans le golfe de Gascogne visant à protéger les dauphins, victimes de captures accidentelles, impacte près de 500 bateaux français de plus de 8 mètres, fileyeurs et chalutiers pélagiques,  interdits de pêcher du 22 janvier au 20 février dans le golfe de Gascogne.

Cette interdiction fait suite à une décision du Conseil d’État, saisi en référé par des associations environnementales, et qui a suspendu les mesures dérogatoires accordées aux pêcheurs par le ministère.

Les pêcheurs, mais aussi les autres acteurs du port et de la pêche, dénoncent cette décision qui met à mal toute une filière, allant de la pêche à la préparation, la distribution et la mise sur le marché des produits de la mer, et qui représente 3 000 emplois sur le territoire lorientais.

Selon l’Union du mareyage français, 8 000 tonnes de poissons ne seront pas pêchés en France avec cette fermeture, notamment du merlu et du maquereau, soit 60 M€ de pertes pour la pêche.

Sur le port de Lorient Keroman, premier port de pêche en Bretagne, une quarantaine de navires sont concernés. En signe de solidarité, les drapeaux de la mairie de Lorient ont été mis en berne, la cérémonie des vœux au monde maritime a été annulée et une lettre ouverte des professionnels a été adressée au Président de la République. Une journée d’action est prévue en février et le Comité National des Pêches annonce vouloir attaquer la décision du Conseil d’État.