Couverture du journal du 26/11/2021 Consulter le journal

Village by CA : forte tension sur le recrutement

Le secteur du recrutement n’a pas connu de tension aussi forte depuis très longtemps. Les entreprises sont en recherche de talents et essayent tant bien que mal de fidéliser leurs collaborateurs en cherchant des solutions pour faire face à cette crise inédite. Le Village by CA donne la parole aux dirigeants bretilliens.

Village by CA, recrutement

Gilles Cavallari, président de Samsic Emploi, Jean-François Bertrand co-fondateur Kom&Do et Tanguy Vasseur, fondateur cookorico.com au Village by CA ©DR.

Selon la banque de France, 300 000 emplois restent à pourvoir en France. Le gouvernement a lancé le 1er octobre dernier un plan visant à répondre aux besoins des entreprises et des demandeurs d’emploi autour de la formation.

Mais comment expliquer une telle tension ? D’après une étude de la DARES du 21 septembre 2021, deux situations très différentes sont présentes :

  • Un désalignement de l’offre et de la demande de nature quantitative lié aux problématiques de qualifications-compétences. Le vivier de main-d’œuvre serait réduit pour des métiers qualifiés.
  • Manque d’attractivité des métiers moins qualifiés comme dans les secteurs du BTP et du CHR.

Le regard de Gilles Cavallari président de Samsic Emploi

« Nous assistons à un phénomène assez inédit avec des tensions sur le marché du travail jamais vues depuis les années 2016/2017. Le taux de chômage devrait tomber entre 7,2 et 7,4 % d’ici à la fin de cette année avec la création nette de plus de 400000 emplois. La plupart des entreprises font face ou anticipent une reprise forte et la majorité d’entre elles sont en mode recrutement d’où un vrai goulet d’étranglement sur la partie attraction et rétention de personnel. Excepté le secteur automobile encore en convalescence et touché par les pénuries de pièces, tous les secteurs d’activité recrutent et pour certains, comme la logistique, de façon massive. La suppression de la période d’essai est un outil supplémentaire et attractif dans l’arsenal recrutement mais ne peut être la seule action. Travailler depuis des années sa marque employeur, assurer un bon équilibre vie pro/vie privée à ses salariés en le faisant savoir, bien accueillir les nouveaux entrants, se démarquer des codes traditionnels de recrutement sont des facteurs clefs de succès pour attirer les talents nécessaires à la croissance. Avec la démultiplication des moyens de communication et l’explosion des réseaux sociaux, les candidats sont partout et nulle part.

À l’instar de notre campagne de recrutement sur TikTok par les biais d’influenceurs renommés, il faut désormais être innovant et se démarquer. Nous avons ainsi réussi à capter de nouveaux candidats notamment dans la tranche 18-24 ans pour assurer le recrutement de nos saisonniers et permettre à certains d’améliorer leur employabilité en leur trouvant leur premier job.

On a vu notre trafic du site samsic-emploi.fr augmenter de 22% avec un bon de candidatures de 15%.

Pour résumer, il faut se démarquer des habitudes de recrutement traditionnel, entreprendre un mix d’opérations de recrutement terrain (street marketing, job dating, relations écoles, …) et de stratégie d’attraction digitale innovante sur les nouveaux carrefours d’audience sans minorer les passerelles de reconversion ou d’apprentissage pour maximiser les pools de candidats.

C’est l’équilibre de ces actions et d’une stratégie forte de la marque employeur qui assurera le succès de vos recrutements futurs dans un contexte pénurique à minima durable sur le moyen terme. »

À propos de Samsic RH : Samsic emploi et intérim est un acteur incontournable du recrutement avec une vision transversale du marché de l’emploi.

Le regard de Jean-François Bertrand, de Kom&Do

Jean-François, vous dirigez un cabinet de recrutement qui propose de mettre à disposition des talents à temps partiel dans les entreprises. Voyez-vous une accélération des demandes de ce type ?

« Totalement. Au sein des PME, pendant longtemps, chaque besoin de compétences était tout de suite comblé par le lancement d’un recrutement en CDI ou CDD à temps plein. Quitte à rechercher ce fameux mouton à 5 pattes, capable d’intervenir sur diverses missions et postes. Aujourd’hui, la donne change. C’est encore nouveau pour bon nombre d’entreprises, mais elles comprennent qu’il est possible d’intégrer des compétences seulement à temps partiel pour répondre à leurs besoins exacts. À partir du moment où cette flexibilité est connue des dirigeants, cela permet d’avoir un autre regard sur ses besoins, d’envisager une organisation différente de son entreprise tout en optimisant ses coûts. »

Les candidats sont-ils alignés avec ce nouveau fonctionnement plus flexible ?

« Oui, de plus en plus de candidats abordent le travail différemment aujourd’hui. Davantage encore depuis la crise sanitaire. Ils ont des attentes nouvelles par rapport au travail, envisagent le temps partiel afin de mener d’autres projets : professionnels, personnels, associatif, etc. »

Comment abordez-vous les besoins des entreprises que vous accompagnez ?

« Lorsque j’échange avec des dirigeants, je les encourage à réfléchir différemment sur leurs recrutements. Ont-ils pris le temps de poser leur organisation RH avant de prendre une décision ? Se sont-ils penchés sur les véritables raisons d’un départ ? Ont-ils du mal à attirer des talents et si oui, pourquoi ? Partant de ces constats, il convient souvent d’engager un travail sur l’organisation RH de l’entreprise qui leur permettra ensuite de conserver leurs collaborateurs et d’être plus attractifs dans leurs recrutements. C’est pour cette raison que nous organisons le 2 décembre prochain, avec le Village by CA, l’atelier : « Pourquoi et comment structurer les fonctions RH dans les PME ? » L’occasion d’aller à la rencontre des dirigeants et d’explorer ensemble leurs problématiques. »

À propos de Kom & Do : Kom&Do est un cabinet de recrutement, de mise à disposition et de conseil RH basé à Rennes et Paris. Experts dans l’accompagnement des TPE/PME, ils accompagnent les dirigeants et dirigeantes dans leurs problématiques RH et leur apportent les solutions les plus adaptées à leurs besoins.

Le regard de Tanguy Vasseur, fondateur de cookorico.com

Vous avez passé une bonne partie de votre vie à exercer divers métiers dans le secteur du CHR (café-hôtellerie- restauration), quelle est votre analyse de cette crise dans ce secteur d’activité ?

« La tension dans le secteur du CHR existe depuis une dizaine d’années et est en augmentation permanente. Les salariés tournent le dos au secteur pour différentes raisons : horaires en coupures, travail le week-end et les jours fériés, faibles rémunérations.

Là où il y a quelques années, un serveur pouvait doubler / tripler son salaire avec «les pourboires», le paiement par carte et le sans-contact ont fait disparaître cet avantage «non négligeable».

Cette tension a implosé avec le Covid et les fermetures à répétition des établissements hôtels/restaurants. C’est un métier de passion, ou l’adrénaline est nécessaire, et fait oublier les contraintes. Enlever la passion à des passionnés et tout un secteur se retrouve déboussolé ! 1,4 million de salariés et chefs d’entreprise se sont retrouvés à la maison, perdant cette dynamique, tout en découvrant les moments en famille, les soirées, les week-ends. Nombreux sont ceux qui se sont dit : « À quoi bon reprendre, il y a d’autres métiers, d’autres solutions ».

On estime que 237 000 salariés ont quitté le secteur du CHR en seulement 1 an. En moyenne, les salariés restent 4,5 mois dans une entreprise (prenant en compte la saisonnalité).

Votre solution permet d’accélérer le recrutement dédié aux métiers du CHR. Vous pouvez nous en dire plus ?

Les années où les candidats venaient déposer leurs CV directement dans les établissements sont révolues. Pour faire face à cette pénurie, qui est aujourd’hui la problématique N°1 des cafés, hôtels, restaurants, leur nécessité est de gérer la visibilité de leurs offres d’emploi, et d’accéder à un vivier de candidats du secteur.

 

À propos de Cookorico : Site d’emploi spécialisé pour les Cafés / Hôtels / Restaurants / Campings. L’outil de recrutement permet d’être visible sur 20 sites emploi, de matcher avec les profils inscrits sur le site (+ de 60000), de gérer en 1 clic les postulants, et de pouvoir intégrer un onglet recrutement sur son propre site internet. « De plus, nous proposons un outil multi-utilisateurs / multi-structures pour des franchises ou multi-enseignes (Groupe Cyril Lignac/ Franchise Memphis Coffee/Groupe Envie/BDS à Rennes, Place de la Gare à Rennes, etc), une offre «À la Carte» et sur mesure. Aujourd’hui + de 400 établissements clients sur toute la France, de la sandwicherie, aux 3* Michelin; plus de 900 offres d’emploi. »