Couverture du journal du 14/05/2021 Consulter le journal

Benoît Menut, compositeur breton de musique classique contemporaine, nommé aux Victoires de la Musique

Benoît Menut s’est fait remarquer pour son album Les Îles, sorti l’automne dernier, avec lequel il est en lice pour les Victoires de la Musique. Il travaille par ailleurs avec l’Orchestre National de Bretagne, sur une création hommage à Beethoven pour 2021, et est à l’initiative d’une nouvelle fédération professionnelle regroupant les compositeurs français.
Entretien sur cette actualité effervescente.

Les Îles, album de Benoît Menut avec Emmanuelle Bertrand au violoncelle, la soprano Maya Villanueva et l’Ensemble Syntonia, est sorti chez Harmonia Mundi en octobre 2020 @BernardMartinez

« C’est une grande joie d’emporter mes Îles à Lyon le 24 février prochain ! » se réjouit le compositeur Benoît Menut, en lice pour Les Victoires de la Musique Classique 2021, aux côtés des compositeurs Benjamin Attahir et Betsy Jolas. « Betsy Jolas est une grande dame dans la création musicale contemporaine, Benjamin Attahir un jeune compositeur très doué, ce sont deux collègues de haut niveau, je suis très honoré d’être auprès d’eux dans cette cérémonie. »

Les îles, des mers d’Iroise aux Caraïbes

Originaire de la côte nord finistérienne, Benoît Menut propose avec cet album Les Îles, une traversée musicale de la mer d’Iroise à la mer des Caraïbes.

« C’est un voyage atlantique. Un certain lyrisme vient de ce pays des abers de mon enfance, une mise en musique d‘impressions ressenties, ce rapport à la terre et la mer, imprégnées de senteurs, de paysages, de sensations. » Un voyage musical et vocal, riche des textes et poésies de Dominique Lambert et d’Aimé Césaire.

La littérature au cœur de ses compositions

« La poésie et la musique sont des arts très proches. J’aime la littérature, je suis un dévoreur de livres et de poésie, c’est ce qui nourrit mes compositions. « Musique est poésie » une formule de Guillaume de Machaut que je fais mienne. »

Une année sans concert

« Je compte 6 concerts depuis mars 2020, alors que j’en avais 100 prévus. » Un arrêt violent pour le monde musical. Il s’estime presque chanceux d’avoir pu vivre le 12 octobre le concert de sortie de l’album, à la Scala de Paris, avec Yann Keffelec en lecteur. Peut-on encore espérer que la cérémonie des Victoires de la Musique Classique 2021, le 24 février prochain à l’Auditorium-Orchestre national de Lyon, se fera en public ? La soirée sera quoi qu’il en soit diffusée en direct sur France 3 et France Musique.

Lié à l’Orchestre de Bretagne

Depuis 2013, il est compositeur associé à l’ONB, l’Orchestre National de Bretagne, comptant de multiples interventions, dont 8 pièces écrites. Un concert est en projet pour l’automne 2021. « Un hommage à Beethoven, avec des chants celtes, gallois, écossais, de Beethoven, et un invité prestigieux… »

« Nous, compositeurs, sommes la startup nation »

Le compositeur est à l’initiative avec son confrère Jean-Louis Agobet, d’une fédération professionnelle, créée en ce mois de février 2021.

400 compositeurs ont à ce jour signé le manifeste, souhaitant faire entendre leurs voix, trop aphones dans le milieu culturel. « Le président parle de Startup nation, faut-il rappeler que je suis joué au Japon, au Canada, en Russie… nous sommes internationaux, nous sommes la Startup nation. Ravel Debussy, Berlioz… comment se fait-il qu’il n’y ait aucun compositeur au Panthéon !? La France ne reconnait pas ses créateurs, il faut changer cela. »
La musique classique actuelle serait peu familière, lointaine, car méconnue. « On peut dire j’aime ou je n’aime pas, mais il est dommage de dire que l’on ne connait pas. On façonne son goût par la connaissance. »