Couverture du journal du 05/08/2022 Consulter le journal

Le Siège Coworking : un espace dédié aux coiffeurs indépendants

À première vue, le Siège coworking est un salon de coiffure classique. À première vue seulement, car tous les professionnels qui y travaillent sont à leur compte et possèdent leur propre clientèle. 2 cabines esthétiques et un poste de manucure sont également disponibles à la location. Patrick Ekabani a lancé le concept à Rennes en mars dernier. C’est le premier espace du genre en Bretagne.

Patrick Ekabani, fondateur Le Siège Coworking

Patrick Ekabani, fondateur Le Siège Coworking ©KB-7J

« Je suis moi-même coiffeur » indique Patrick Ekabani « À la sortie de l’école, j’avais l’ambition d’ouvrir un salon de coiffure, mais cela coutait trop cher. C’est un frein pour beaucoup de professionnels qui aimeraient se mettre à leur compte. Dans les pays anglophones, le concept de coworking dédié aux métiers de la beauté existe depuis longtemps. Mais c’est très récent en France. En 2020, un premier espace a ouvert à Paris, puis à Lyon… en Bretagne, je suis le premier à proposer un tel lieu. »

« Je veux aider les indépendants »

Le jeune homme de 28 ans a décidé de se lancer à son tour en mars dernier. C’est près du quartier de la Courrouze à Rennes, qu’il s’est installé dans un local de 100 mètres carrés. 10 fauteuils accueillent les clients de coiffeurs ou de maquilleurs indépendants. Des bacs à shampoing sont bien sûr à disposition ainsi que deux cabines de massage/soins esthétiques et un espace dédié aux prothésistes ongulaires. « Avec le siège coworking, mon ambition est d’aider les indépendants. Ils ne veulent plus travailler à domicile ou se déplacer chez le client, ils préfèrent travailler dans un lieu dédié, où ils ne sont pas isolés, avec une ambiance sympa et du bon équipement. Je remarque également que de nombreux employés de salons de coiffure ou de chaines d’esthétique souhaitent prendre leur indépendance parce qu’ils trouvent leur niveau de rémunération trop bas avec des horaires souvent contraignants. » Un système présentant l’avantage de sécuriser son envol « gérer un établissement n’est pas facile, avec cet espace à la location je voulais libérer les indépendants des tâches administratives afin qu’ils se concentrent sur leur métier. Ils n’ont pas à se poser de questions sur l’eau, l’électricité, le mobilier, le ballon d’eau chaude qui lâche, les taxes, enfin tous les tracas que l’on peut rencontrer. »

Pour bénéficier d’un salon « à moindre coût », le professionnel devra débourser 590 euros TTC mensuels. « Nous sommes encore sur une offre de lancement avec un premier mois gratuit », précise Patrick Ekabani « C’est un coup de pouce pour laisser le temps aux professionnels de se constituer une clientèle ou déplacer celle existante. À partir du deuxième mois, on peut mettre en place un loyer évolutif pour ceux qui s’engagent sur du long terme ». Le siège coworking ne gère pas en direct la prise de rendez-vous, mais propose la réservation en ligne sur la plateforme planity.

Un nouveau concept qui confirme l’engouement pour le travail indépendant.