Couverture du journal du 27/11/2020 Consulter le journal

Pour l’UMIH 35, « les attentes de la profession sont nombreuses et des priorités apparaissent »

Alors que la crise sanitaire, qui frappe la planète, fragilise jour après jour les entreprises, les attentes des professionnels dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration sont nombreuses et des priorités apparaissent.

Jacques David

Jacques David, vice-président UMIH 35

«Les conditions de soutien à notre profession restent souvent imprécises » regrette Jacques David. Dans ce contexte, le vice-président de l’UMIH 35 conseille aux professionnels de se rapprocher de leur banque pour obtenir des avances de trésorerie afin d’assurer les règlements prioritaires.

Deux priorités se dégagent particulièrement. Les salaires d’abord, prioritaires en ce début de mois qui seront suivis par les charges sociales. « Selon les informations en notre possession, inchangées depuis le début de la crise, le montant individuel est de 70 % du salaire brut en attendant le règlement des indemnités. En ce qui concerne les charges sociales, reportées ou différées, elles seront également dues tôt ou tard, sauf cas exceptionnels. Les exonérations, partielles ou totales, ont peu de chance de concerner nos petites entreprises. Il apparait donc comme une priorité d’être à jour. Les marges de manœuvre avec les organismes sociaux vont être étroites, voire nulles et le montage des dossiers chronophages pour nous ».

L’autre priorité concerne l’ensemble des postes ou paiements susceptibles d’être reportés ou différés « Il est important de régler le loyer, sachant que nos intérêts et ceux des propriétaires sont liés. Viennent ensuite les fournisseurs de filières, pour beaucoup, à l’arrêt également, mais confrontés au même besoin de trésorerie et soucieux de récupérer leurs créances ».

Concernant les fournisseurs de services et de moyens (banques, brasseurs, assurances, électricité, téléphone, internet…), le vice-président de l’UMIH 35 craint qu’ils ne soient à la hauteur des enjeux qu’en contrepartie de garanties « l’occasion peut-être également de réajuster certains contrats. À n’en pas douter, les contrats en cours feront droit et les annonces gouvernementales n’empêcheront pas de devoir répondre à de nouvelles conditions rarement favorables aux clients ».

« Autant de priorités peu réjouissantes dans le contexte économique actuel déplore Jacques David, mais qui traduisent assez fidèlement, je crois, le ressenti, par l’UMIH 35, de trois semaines de crise depuis l’obligation de fermeture de nos établissements ».

Dossier de l’activité partielle : quelques précisions

Premier conseil : se connecter aux heures creuses pour éviter les bugs de déconnexion qui oblige à renouveler la saisie.

Jacques David nous livre son expérience personnelle :

• Samedi 13 mars : Inscription sur le site : très facile en quinze minutes, avec un simulateur.

• Le 20 mars : réception des mots de passe en attendant le code permettant la création de l’habilitation.

• Le 31 mars : exécution de la demande préalable au titre de l’activité partielle (30 mn) avec estimation des heures à indemniser, RIB…

Sous 48 heures, vous devez remplir la déclaration de demande de prise en charge des indemnités d’activité partielle, avant d’inscrire le nom des salariés concernés. C’est sans aucun doute le plus délicat.

En tout état de cause, l’UMIH 35 conseille à ses adhérents de ne pas s’affoler et de préparer la demande calmement, mais sans tarder. « Si nous ignorons à ce jour la date à laquelle l’État et l’UNEDIC ont prévu de nous verser les indemnités qui nous sont dues, les salaires, eux, seront payés et c’est important. Pour le reste, nos adhérents disposent d’une boite à outils* fort bien faite et actualisée au jour le jour. Le risque étant, sauf pour l’activité partielle, que les conditions changent et qu’après les effets d’annonces ne viennent des ajustements moins ambitieux et par voie de conséquence moins généreux. Voilà ce que nous pouvions vous dire à cette date. Courage à tous et n’hésitez pas à nous contacter en cas de besoin. Nous sommes là pour vous ».

Boite à outils sur le site : coronavirus.umih35.com