Couverture du journal du 18/09/2020 Consulter le journal

« Un midi dans les vignes », livraison à Rennes et 10Km alentours

Le caviste livre vins, bières et spiritueux.
Depuis le 4 avril également des paniers de légumes, fromages, pain et ….chocolat !

Comment renflouer sa trésorerie quand on a un commerce très déserté en période de confinement ? Pour pallier au manque à gagner, certains ont mis en place des systèmes de livraison. Pour les clients, c’est aussi un moyen faire (sur)vivre le tissu économique local.

« Les 60 commandes en 8 jours limitent les dégâts de trésorerie pour mars. Il en va tout simplement de la survie économique de notre commerce »

« Nous avions pris la décision de fermer complètement dès le 17 mars, par obligation pour la partie restauration du midi et pour la partie cave nous souhaitions garantir au mieux les mesures sanitaires » indique Christophe Ligeron, le caviste de l’enseigne Un Midi dans les Vignes basée rue de Paris à Rennes.
Si le restaurant ne peut pas encore ouvrir, Isabelle et Christophe ont décidé 10 jours plus tard, dès le 25 mars, de proposer un service livraison aux particuliers, à Rennes et alentours dans un rayon de 10 Km.
Depuis ils ont même étoffé leur offre proposant :
-Les fromages de la fromagerie Maliguen
-Les chocolats de Mam’Zelle Choco,
-Les paniers de légumes de Gildas Macon,
-Les pains de la scop Trebara

60 % de CA en moins

La livraison permet de « boire bon », la cave est spécialisée en vins bio, biodynamiques et naturels, ou encore des bières artisanales et des spiritueux. « C’est pour nous un moyen d’assurer la survie économique de notre commerce. Nous avons un différentiel de 60 % de CA au mois de mars, par rapport à l’année précédente. Les 15 premiers jours de mars nous avons déjà ressenti une baisse de fréquentation. Ensuite 10 jours de fermeture, les 60 commandes passées en 8 jours limitent les dégâts de trésorerie pour mars ». Des commandes en moyenne de 6 à 12 bouteilles, ou des cubis, ce qui permet de restreindre les déplacements. Des telles réserves qui ne seront pas non-plus renouvelées chaque semaine.

Quelles aides, quel suivi ?

« J’ai la chance d’avoir un très bon expert-comptable, très présent, il suit les évolutions juridiques alors qu’il y a des informations variables presque chaque jour ». Quelques cavistes ont en revanche noté moins de compassion du côté des banques, pas toujours compréhensives quant aux problèmes de rentrée d’argent, et ne permettant parfois qu’un faible montant de prêt PGE, le prêt garanti par l’État. « Je n’ai pas une trésorerie qui permet de tenir 3 mois ! Un commerce c’est un roulement permanent : pour le loyer le propriétaire a proposé un ré-échelonnement sur 4 mois ; les charges sociales sont bloquées et ré-étudiées ; pour le fonds de 1 500 € je suis méfiant, car les informations changent tous les jours. Ce qui se comprend, c’est une situation inédite et impossible à anticiper ».

Le protocole sécurisé pour éviter la transmission du virus

Les bouteilles en verre n’ont pas été touchées depuis 3 semaines. Et la préparation des colis se fait avec le maximum de sécurité sanitaire : désinfection des mains, cartons neutres, et masque de protection.
Pour la livraison, le colis est déposé devant la porte du client : « On indique un horaire approximatif…mais on sait que vous serez chez vous de toute façon ! Ensuite on appelle le client depuis le véhicule, on s’assure qu’il prenne bien possession des breuvages, et voilà ».

Un colis découverte adapté aux goûts et aux envies : Dans l’attente de l’inventaire du stock, les cavistes proposent un coffret libre : il suffit d’indiquer ses besoins, en nombre de bouteilles, la répartition blanc/rouge/rosé/orange*/pet’nat**/ bières/spiritueux, également ses goûts et envies. Indiquer aussi l’adresse et le numéro de portable pour la livraison. Le règlement se fait par virement bancaire.
Pour Pâques la cave propose aussi les chocolats de Mamzelle’Choco, chocolatière rennaise, la période de Pâques étant normalement un mois faste pour la profession.
* vin orange : « un vin blanc sec de macération longue, auquel on a laissé les peaux, ce qui en fait un vin plus tanique, plus puissant ».
** pet’nat : vin naturel effervescent, d’ou le nom « pétillant naturel »

Un Midi dans les Vignes
• par mail : info@unmididanslesvignes.fr
• messenger facebook : @Resto-cave-Un-Midi-dans-les-Vignes
• sms : 06 77 74 20 59

 

7Jours N°5015 – 3 avril 2020