Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

[Coupe de l’América] Le défi high tech de la sailing valley bretonne

Si la 37e édition de la Coupe de l’America se tiendra en 2024 à Barcelone, une équipe française a été officiellement annoncée en février 2023. Son nom : Orient Express Racing Team. Et depuis, l’équipage s'entraîne, teste et construit sa "Formule 1 des mers" dans la Sailing Valley bretonne, en Morbihan.

L'équipage français Orient Express Team ©Franck Socha-OERT

La Coupe de l’America (America’s Cup),cette compétition nautique internationale qui existe depuis 1857, rassemble différentes nations, sur des voiliers de course monocoque de haute technologie et haute performance.
La 37è édition se tient dans 1 an, en octobre 2024 à Barcelone, et verra s’affronter 6 équipes, dont l’Orient Express Racing Team pour la France. Mais les équipages sont déjà sur le pont, et l’équipe française construit sa « Formule 1 des mers » dans la Sailing Valley bretonne, en Morbihan.

6 équipes en lice pour la course à l’aiguière d’argent, le plus vieux trophée sportif du monde.
Tenant du titre : Emirates Team New Zealand (NZL)
Les cinq challengers :
Ineos Britannia (GBR)
Alinghi Red Bull Racing (SUI)
Luna Rossa Prada Pirelli (ITA)
NYYC American Magic (USA)
Orient Express Racing Team (FRA)

 

L’équipage français de l’Orient Express Racing Team :
Deux barreurs, deux régleurs de voiles, et huit pédaleurs.
Emmené notamment par le vannetais Quentin Delapierre à la barre et le rennais Matthieu Vandame aux réglages.
Et dans la coque, pour pédaler et fournir l’énergie nécessaire pour faire voler ce bateau à des pointe de 100km/h, on retrouve divers athlètes :
des rameurs d’aviron, le rennais Maxime Guyon champion du monde de crossfit, ou encore le cycliste François Pervis, sept fois champion du monde sur piste.

 

 

©MartinKeruzore-OERT

Les courses préliminaires ont débutées en septembre en Espagne, et la France a créée la surprise. Dernière équipe engagée sur la Coupe de l’America, et après quelques essais, elle s’est emparée à la surprise générale de la première manche, et termine 3è, à l’issue des régates.
Lire l’article

 

 

Entretien avec Stephan Kandler, co-directeur du défi français pour la Coupe de l’America 2024, sur ce défi sportif, industriel et technologique. Une compétition qu’il connaît bien pour y avoir participé 2 fois.
Lire l’article

 

©MartinKeruzoré-OERT

Si les courses préliminaires se jouent sur un AC40, à Barcelone en 2024 les équipes s’affronteront sur un AC75, un monocoque à foils, mesurant 23 m, qui est en cours de construction en Morbihan. Coque, pont, voiles, de nombreuses entreprises bretonnes composent la « Team constructeurs ».
Lire l’article