Couverture du journal du 21/01/2022 Consulter le journal

Entretien avec Éric Challan-Belval, président du Mouvement des entreprises de France Ille-et-Vilaine : l’entreprise est un lieu où l’on peut gagner en dignité

Il vient de succéder à Hervé Kermarrec, à la présidence Mouvement des entreprises de France Ille-et-Vilaine (ex-UE35). Éric Challan-Belval, 52 ans, est le 15e président de cette organisation patronale qui réunit une vingtaine de fédérations, représente, défend et accompagne les chefs d’entreprise bretilliens. Retour sur le parcours et le regard sur le monde économique, de ce nouveau « patron des patrons », dirigeant passé par Bretagne Atelier avant de reprendre La Feuille d’Érable il y a 14 ans.

Éric Challan-Belval, président du Mouvement des entreprises de France Ille-et-Vilaine

Éric Challan-Belval, président du Mouvement des entreprises de France Ille-et-Vilaine ©Studio Carlito

Un fil directeur : le management

C’est en travaillant pendant 7 ans chez Bretagne Atelier, entreprise employant majoritairement des personnes en situation de handicap, et sous-traitant pour l’industrie, notamment PSA, que Éric Challan-Belval prend la mesure de l’importance du management. « On peut allier performance économique et dimension sociale, humaniste. Il n’y a pas d’autre problème en entreprise que les problèmes humains, le reste se règle facilement. » Arrivé à La Feuille d’Érable, il utilise le management participatif dès 2007, pour co-construire le projet d’entreprise, redéfinir un cadre clair. « Il arrive avec les entreprises dites sociales que sous couvert de liberté on en oublie la rigueur et donc le professionnalisme. Il ne faut pas faire de différence entre l’ESS – économie sociale et solidaire – et les entreprises classiques… Ce n’est pas le statut qui fait l’éthique ! » En 2011, La Feuille d’Érable passe d’Association à SAS, puis devient une holding en 2018 « et depuis, une douzaine de salariés sont montés au capital de l’entreprise. »

Éric Challan-Belval, président du Mouvement des entreprises de France Ille-et-Vilaine

Éric Challan-Belval, président du Mouvement des entreprises de France Ille-et-Vilaine ©Studio Carlito

Son entreprise : La Feuille d’Érable

L’entreprise recycle en Bretagne annuellement 5 700 tonnes, de papiers, cartons, cagettes, plastiques, métaux, piles, mobilier… On y retrouve une station de lavage des gobelets recyclés, de contenants alimentaires, « en mars 2022 nous aurons aussi une station de lavage de bouteilles – avec le renouveau de la consigne – pour les producteurs de cidre, les grandes surfaces, etc. » L’entreprise collecte également les biodéchets de restaurateurs rennais. 38 ans que la Feuille d’Érable, pionnière dans ce secteur d’activité, rayonne sur Rennes et la Bretagne. Avec 65 salariés, dont la moitié en insertion.

Entreprises classiques ou de l’ESS ? Ce n’est pas le statut qui fait l’éthique.

Holistique, vous avez dit holistique ?

Le nouveau président s’en réfère souvent à une approche ou une vision holistique du monde économique. RSE, compétitivité, performance, management, implication sociale… Selon lui, la somme de ces facteurs individuels doit être considérée, comme faisant partie d’une totalité. Un ensemble solidaire, dont la prise en compte globale serait source de croissance, de productivité, mais aussi de bien-être et de dignité. « Je veux porter la compétitivité de l’entreprise, la performance. L’inclusion de personnes, la RSE… tout cela est aussi facteur de compétitivité. Quand vous donnez des rouages automobiles à réaliser à des personnes en situation de handicap, il n’est pas question de compassion, on parle de compétences ! Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le monde de l’entreprise est un lieu où les gens peuvent se révéler, se construire, se développer. Avec un travail on peut gagner ou regagner de la dignité. J’aimerais que l’on ait en France une meilleure compréhension du monde de l’entreprise.»

Sa conscience écologique

« J’ai été très touché par la catastrophe du pétrolier Amoco Cadiz éventré sur les côtes bretonnes alors que j’étais enfant. Mais qui ne le fut pas à l’époque ! J’ai étudié la biologie, ensuite, Campus Beaulieu à Rennes. Mais finalement je ne me voyais pas m’enfermer dans des labos. » Et si l’on évoque l’écologie en politique, Éric Challan-Belval reste pragmatique: « J’ai eu la chance de rencontrer des personnes avec de riches idées dans beaucoup de lignes politiques. C’est le dialogue qui m’intéresse, et la mise en œuvre. Si l’on prend les 35h de Martine Aubry, ce n’est pas une mauvaise idée en soi, mais leur déploiement a été une catastrophe. Notre pays ne comprend pas bien le monde économique. »

Ne pas être dogmatique, on construit avec et non pas contre.

La présidence du Mouvement des entreprises de France Ille-et-Vilaine

« J’ai beaucoup apprécié travailler avec mon prédécesseur Hervé Kermarrec. Ce n’était pas un dogmatique ni un opposant, en ça je suis dans la continuité : on construit avec, pas contre ni à côté des politiques et autres décideurs de ce territoire. J’arrive à ce poste avec ma fibre, mes valeurs, et je démarre avec un bureau* restreint de 10 personnes, qui est ouvert à une poignée d’autres personnes nouvelles : elles seront connues d’ici l’AG du printemps 2022. Je souhaite plus de parité, bien sûr, mais pour cela il faut que les femmes auxquelles je pense puissent dégager du temps pour venir au bureau. »

Les axes stratégiques de mandature

Éric Challan-Belval souhaite inscrire sa mandature dans « un capitalisme humaniste ».

  • Soutenir la stratégie du dirigeant d’entreprise, que ce soit sur ses préoccupations de gouvernance, de gestion des risques, de RSE… « Nous venons d’étoffer l’équipe, pour accompagner les dirigeants dans la gestion des risques : risques cyber, risques financiers, risques Urssaf, etc. »
  • Favoriser la compétitivité des entreprises : fiscalité locale, export, environnement business friendly…
  • Renforcer l’interprofession, sur des sujets cruciaux comme la supply chain, ZFE, logement, décentralisation…
  • Renforcer l’offre de services proposée par l’équipe et ses partenaires. « Un poste est créé pour développer la relation avec les adhérents, l’étendre. Il y a encore trop de dirigeants isolés, qu’il faut soutenir. Nous avons aussi au sein du Mouvement des entreprises de France Ille-et-Vilaine, un « Comex 40 », composé d’une quinzaine de jeunes chefs d’entreprise de la nouvelle génération. Je les espère un peu « poil à gratter », perturbateurs, dans l’idée d’alimenter la réflexion sur les grands enjeux sociétaux et impactants sur les entreprises. »
Éric Challan-Belval, président du Mouvement des entreprises de France Ille-et-Vilaine

Éric Challan-Belval, président du Mouvement des entreprises de France Ille-et-Vilaine ©Studio Carlito

Les questions bonus

Un écrivain « Je suis un grand lecteur d’Edgar Morin, il a une vision sur la complexité qui m’intéresse beaucoup. Car les choses sont multi-factorielles, si l’on se focalise sur un seul point on va se tromper. Et dans la situation de tension sociale actuelle, cette vision d’un monde complexe est bien plus intéressante que la vision simpliste de certains. Et je citerai aussi le plus grand écrivain français vivant, selon moi : Pierre Michon. Son ouvrage « Une vie minuscule » où l’on suit des petits paysans de la Creuse, ou son ouvrage « Les Onze » avec cette description d’un tableau… Son écriture est transcendantale ! »

Musique « J’aime la musique classique et la jazz. J’adore Avishai Cohen par exemple ! Je ne prends pas assez de temps pour assouvir ce goût musical. La Feuille d’Érable est mécène de l’Orchestre National de Bretagne, des salariés vont ainsi aux concerts, je pense dernièrement au très beau concert « Beethoven Celtique » avec Carlos Núñez et Bryn Terfel. »

Un peintre « J’ai beaucoup aimé l’art abstrait fut un temps…. J’adore Soulage par exemple, mais qui n’aime pas Soulage ! Et j’ai retrouvé le plaisir du figuratif avec le peintre Paul Rebeyrolle, ces grandes toiles… il y a un musée dédié dans la Creuse. Un peintre pas assez connu ! »

Un lieu « Venise… Je sais, cela fait cliché. Longtemps j’ai évité ce lieu, y craignant la foule de touristes… des amis restaurateurs d’art m’ont convaincu, j’y suis allé, et j’ai vraiment eu ce que l’on appelle syndrome de Stendhal, une émotion folle. Depuis je m’y suis marié d’ailleurs ! »

*Les 10 noms du bureau actuel du Mouvement des entreprises de France Ille-et-Vilaine : Audrey Ballu-Gougeon (avocat au barreau de Rennes) ; Maurice Bourrigaud (directeur général de la Banque BPGO) ; Xavier Champs (président de la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics d’Ille-et-Vilaine) ; Jocelyn Denis (Pdg de Digitaleo) ; Stéphane Deschamps (dirigeant Buroscope et vice-Président UIMM 35) ; Jean-Yves Gautier (pdt de GFS transport) ; Éric Martin-Lalande (dirigeant de l’atelier de maroquinerie BFL) ; Olivier Raulic (Dg des Thermes Marins) ; Valérie Cottereau (présidente d’Artefacto), et Éric Challan-Belval.