Couverture du journal du 23/07/2021 Consulter le journal

Bureaux : « Moitié moins de transactions en 2020, un retour à la normale s’amorce depuis début 2021 » avec Hervé Kermarrec

Avec seulement 60 500 m2 de demandes placées en 2020, le marché des bureaux en métropole rennaise s’est effondré de moitié, puisqu’il atteignait 120 000 m2 transactés en 2019. « L’année 2019 était exceptionnelle » temporise Hervé Kermarrec, « nous voyons depuis 5 ans 90 0000 à 100 000 m2 placés annuellement. Mais le fait est que, au-delà des deux mois d’arrêt total lors du confinement du printemps 2020, nous avons observé beaucoup de report de décisions l’an passé. »

Hervé Kermarrec

Hervé Kermarrec, (Kermarrec Entreprise), membre du bureau de la FNAIM Entreprises 35 © Studio Carlito

207 transactions annuelles

« Là où habituellement nous voyions environ 250 transactions dans l’année, nous en avons comptabilisé 207 cette année 2020. Il y a eu décalage dans le temps des projets et des signatures. Et très peu de transactions de plus de 1 000 m2 : une dizaine, soit moitié moins que l’an passé (23). Mais l’attrait est très fort et l’on devrait retrouver un niveau de transaction en 2021 similaire aux années passées. Cela reste à ce jour un marché occupé par les entreprises rennaises et bretonnes, encore peu d’entreprises exogènes. Et très peu de comptes propres à l’acquisition. »

 

25 500 m2 de surfaces neuves transactées

On constate que seulement 16 % des transactions de 2020 ont concerné du neuf, contre 62 % l’année passé. C’est peu et cela s’explique par le fait qu’il n’y ait eu que trois comptes propres à s’engager.

EuroRennes pour le quartier de la gare et Atalante Champeaux sont des zones attrayantes, également ViaSilva pour les entreprises du numérique et la Courrouze, avec l’atout de la seconde ligne de métro mise en service prochainement.

Les loyers sont de l’ordre de 210 €/m2 sur Eurorennes, (prix d’achat entre 2700 et 3000 €/m2), et de l’ordre de 170 €/m2 sur ViaSilva et la Courrouze.

Il reste un stock de 53 000 m2 en neuf sur Rennes – notamment à EuroRennes, ce qui est suffisant pour répondre aux demandes qui reprennent depuis début 2021. Le marché du neuf n’est pas aujourd’hui en tension, pour autant il est important de ne pas créer un marché en demande.

35 000 m2 de seconde main transactées

Ce marché de seconde main est assez dynamique, il y a du turnover d’entreprises. Fin 2020 on comptabilise 80000 m2 de stock, avec deux typologies différentes : les bureaux des années 80-90 à restructurer, qui peuvent encore se louer 100 €/m2, et le marché des bureaux restructurés qui conserve une bonne côte, de 140 à 160 €/m2.

Ré-inventer le bureau ?

« La montée en puissance du télétravail aurait pu signer l’arrêt de mort des bureaux. Il n’en est rien, paradoxalement et après cette année 2020 qui a permis ce test général et grandeur nature, on voit les raisons d’être des bureaux d’entreprise ! Car le travail c’est aussi du lien social, de l’interaction, de l’intelligence collective. Et puis se posent aussi des questions sur la cybersécurité et les question juridiques du travail à domicile. L’avantage de gain de temps de transport est une considération assez parisienne, ici à Rennes cela n’a pas le même intérêt. »

ÉVOLUTION DE L’OFFRE BUREAUX (en millier de m2)

 

Quel modèle émerge ?

« Les projets mis en stand-by en 2020 ressortent aujourd’hui des cartons. Les entreprises se sont saisies de ces problématiques d’organisation du travail, les projets reviennent depuis début 2021. Et il n’y a pas de demande pour refermer les Open-Space… en revanche concernant les bureaux neufs les demandes de lieux de convivialité seront encore plus essentiels, pour que ce temps de travail au bureau soit synonyme d’échanges. »

 

Références :

  • Groupe Interaction déménage son siège social, 3 200m2 immeuble New Grey à Rennes
  • Aforem, école de commerce et management a pris de nouveaux locaux, 1 800 m2 dans l’Ecopole Sud-Est
  • Dis Info, centre d’appels du Groupe Mousquetaire,a emménagé sur 3 250 m2 à Atalante Beaulieu.

 

 

 

Découvrez l’ensemble du dossier « Immobilier d’entreprise »