Couverture du journal du 27/01/2023 Le magazine de la semaine

[ Dossier 2023 ] Les augmentations et les aides qui impactent le pouvoir d’achat

Inflation, énergie, péages, l’année 2023 sera marquée par des hausses de prix significatives dans le quotidien des Français. Des augmentations plus favorables et des aides interviendront également : taux du livret A, du PEL, indemnité carburant… Liste non exhaustive.

L'inflation devrait atteindre un pic à 7% en janvier - février 2023, selon l'INSEE. ©Shutterstock

L'inflation devrait atteindre un pic à 7% en janvier - février 2023, selon l'INSEE. ©Shutterstock

Hausse du coût de la vie

Chariot de courses sous inflation

Confrontées à la hausse des coûts de production, les entreprises de l’agro-industrie tentent de convaincre la grande distribution d’acheter plus cher dans le cadre des négociations commencées en fin d’année. Le président de E.Leclerc, Michel Édouard Leclerc, twittait le 22 décembre : « Dans les négociations, tous les tarifs demandés sont en hausse de 10 à 39% ». Une poussée inflationniste qui s’ajoutera à la hausse des prix de l’énergie et qui pèsera sur le pouvoir d’achat.

Taxe foncière, une hausse record des valeurs locatives

Les valeurs locatives cadastrales, qui représentent le niveau de loyer annuel théorique que la propriété concernée pourrait produire si elle était louée, doivent connaître une revalorisation de 7,1 %. Une hausse à l’échelle nationale pour ces fameuses valeurs qui constituent la base de calcul de la taxe foncière. Pierre Breteau, président de l’Association des Maires de Bretagne, déclarait en octobre dans 7 JOURS : « L’inflation sur le panier d’achats d’une commune est de 10 à 12 % donc même l’évolution réglementaire des bases locatives de 7% ne couvrira pas les dépenses. »

+ 4,75% aux péages autoroutiers

À compter du 1er février, les automobilistes devront débourser en moyenne 4,75 % de plus pour franchir les péages des autoroutes de France. En 2022, les tarifs avaient augmenté de 2 %. La ristourne accordée aux automobilistes réalisant des allers-retours réguliers passera de 30 à 40 %. Les propriétaires de voitures électriques auront droit à une réduction de 5 % sur leurs tarifs pendant toute l’année, ce qui revient à annuler la hausse du prix des péages.

Fumer coûtera plus cher : + 50 centimes par paquet

Après deux ans de stabilité, les prix du tabac seront indexés sur l’inflation. Le prix moyen du paquet de cigarettes (10,15 euros en 2022) devrait augmenter de 50 centimes en 2023 et de 35 centimes en 2024, ce qui le ferait passer à 11 euros. Cette mesure fait partie du volet « prévention », ici en matière de tabagisme, de la loi de financement de la sécurité sociale promulguée le 23 décembre 2022.

Les aides et les hausses favorables

Gaz et électricité, le bouclier tarifaire prolongé

Le bouclier tarifaire est prolongé en 2023, avec une limitation de la hausse des tarifs réglementés de vente du gaz naturel et de l’électricité à 15% au 1er janvier. Cette hausse s’accompagne pour les ménages modestes de l’envoi d’un chèque énergie de 100€ ou 200€, selon leurs revenus. Parmi eux, ceux se chauffant au fioul ou principalement au bois recevront un chèque complémentaire. Le Gouvernement compte sur des rentrées fiscales exceptionnelles générées par la flambée des prix de l’énergie pour financer une grande partie de cette prolongation.

Une aide de 100 € sur le carburant pour les plus modestes

Pour prendre le relais de la remise à la pompe qui se termine le 31 décembre 2022, à partir de début janvier 2023, une indemnité carburant d’un montant de 100 € sera versée à 50% des ménages les plus modestes (au revenu fiscal annuel de référence par part inférieure à 14 700 €), qui ont besoin de leur véhicule pour aller travailler. C’est ce qu’a annoncé la Première ministre le mercredi 7 décembre 2022. Cette indemnité est versée par personne et non par foyer.

Livret A, PEL : la hausse des taux

Le 1er février, le taux du livret préféré des Français, sera revalorisé. Le taux du livret A a été multiplié par 4 en 2022, atteignant en août les 2%. Si certaines estimations prédisent une hausse à 3%, voire plus, le chiffre exact sera annoncé mi-janvier. Pas de quoi compenser l’inflation, mais le placement attire les épargnants en quête de sécurité dans une période incertaine. Le taux de rémunération du Plan Épargne Logement (PEL) va aussi être rehaussé. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a révélé une revalorisation à 2% pour les nouveaux PEL ouverts à partir du 1er janvier.

Crédit immobilier, remontée du taux d’usure

Le taux d’usure (seuil maximum auquel il est autorisé d’accorder un prêt) doit connaître « un nouveau relèvement d’ampleur » à compter du 1er janvier, selon les termes du gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, dans le JDD du 17 décembre. De 3,05% pour les prêts de 20 ans et plus, il pourrait au moins atteindre 3,55 %. Pour la Banque de France, le taux d’usure est surtout une protection des ménages contre le surendettement. Alors que selon les banques, les courtiers et les notaires, des dossiers finançables se voient retoqués à cause du taux actuel.

Barème de l’impôt sur le revenu revalorisé de 5,4%

Comme chaque année, le barème de l’impôt sur le revenu est réévalué. Le projet de loi de finances prévoit une réévaluation de 5,4% fondée sur l’évolution prévisionnelle de l’indice des prix à la consommation en 2022. Cette majoration sera favorable aux contribuables dont les revenus imposables n’augmentent pas d’une année sur l’autre.

Hausse du crédit d’impôt pour la garde d’enfant

Le PLF 2023 prévoit une hausse du plafond du crédit d’impôt pour frais de garde d’un enfant de moins de 6 ans, porté à 3 500 euros contre 2 300 euros actuellement.