Couverture du journal du 27/01/2023 Le magazine de la semaine

[ Dossier 2023 ] Les plans de mutation de la filière transport

Les prochaines années seront marquées par une transformation majeure et structurelle de la filière automobile. En 2035, les véhicules sortant des usines françaises devront avoir effectué leur mue vers l’électrique. Pour soutenir l’industrie, un nouvel appel à projets doté de 1,1 milliard d’euros devrait être lancé en 2023. Le secteur du transport continue en outre de bénéficier du plan de relance qui renforce le ferroviaire, l'usage du vélo et les transports collectifs.

La filière transport se met au vert. ©Shutterstock

La filière transport se met au vert. ©Shutterstock

Verdissement du parc automobile

En 2023, 1,3 milliard d’euros de crédits seront proposés au titre des dispositifs d’aide à l’acquisition de véhicules propres, soit une hausse de plus de 30 % par rapport aux crédits inscrits en loi de finances initiale pour 2022. Aux aides historiques, comme le bonus écologique ou la prime de conversion, viennent s’ajouter de nouveaux dispositifs. Parmi eux, le leasing social devrait voir le jour mi-2023. Ce programme d’aide à l’achat d’un véhicule électrique en leasing prévoit la mise en place d’un loyer plafonné à 100 euros par mois. Il sera réservé aux foyers les plus modestes.

Mutation industrielle

Roland Lescure, le ministre délégué chargé de l’Industrie, a annoncé lors de l’inauguration de l’usine eMotors à Trémery le 19 décembre dernier, un appel à projets doté de 1,1 milliard d’euros, nous apprennent nos confrères des Échos. Il sera lancé en 2023 pour soutenir les projets d’investissement visant, entre autres, à produire le véhicule de demain et ses composants. 81 projets ont déjà été retenus en 2022, lors d’un précédent appel d’offres.

Le covoiturage

Dans le cadre du second « plan covoiturage », 50 millions d’euros du fonds vert seront versés en 2023 aux collectivités pour la construction d’infrastructures. Le plan prévoit en outre une prime de 100 € pour les conducteurs qui se lancent dans le covoiturage courte distance dès le 1er janvier 2023. Le Gouvernement complète également l’incitation financière que proposent certaines collectivi­tés aux conducteurs et passagers sur la base du principe 1€ de l’État pour 1€ de la collectivité. Coût total du plan : 150 millions d’euros.

Les transports publics

Pour 2023, un montant exceptionnel de 2,7 milliards d’euros de taxes affectées plafonnées sont mises à disposition de l’AFITF. L’AFIT France est un établissement public national ayant pour mission de participer au financement de grands projets d’infrastructures de transport et de mobilités. Par ailleurs une hausse du soutien au fret ferroviaire et le développement de nouvelles lignes sont annoncés. Enfin, une aide exceptionnelle de 300 millions d’euros a été ajoutée par le Gouvernement en faveur des collectivités qui organisent des transports publics.

250 millions d’euros pour le Plan Vélo

Le Plan Vélo, annoncé en septembre 2018 par Élisabeth Borne alors ministre des Transports, fête ses quatre ans. En 2023, il se voit doté d’un fonds de 250 millions d’euros. Au programme : développement des infrastructures et création d’une véritable filière, qui va de l’assemblage au recyclage, en passant par la réparation et les services. Le Gouvernement espère passer de 800 000 vélos assemblés par an en France à 1 million. L’objectif, en 2024, est que le vélo représente 9 % des trajets des Français.

Le Gouvernement espère passer de 800 000 vélos assemblés par an en France à 1 million. L’objectif, en 2024, est que le vélo représente 9 % des trajets des Français.